Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Moins chauffer à la maison pour brûler la graisse brune

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 1 semaine
ENDO 2016

Nouvelle confirmation de l’effet de l’exposition au froid qui active la graisse brune et l'incite à brûler des calories. Cette étude japonaise, présentée à la réunion annuelle ENDO 2016 de l’Endocrine Society, a de réelles implications pratiques : vivre avec une température ambiante plutôt fraiche dans la maison est ici associé à un plus petit…tour de taille.

Ces chercheurs japonais rappellent que si l'exposition à un froid extrême peut être un facteur déclenchant de maladie ou d'évènement cardiovasculaire, l'exposition à un froid raisonnable peut être une mesure préventive efficace et peu coûteuse (voire même source d'économie) contre l'obésité. L'exposition au froid active la thermogenèse via la combustion de la graisse brune. Cette « bonne graisse » qui brûler des calories fait partie des pistes de recherche majeures de traitement contre l'obésité. Cependant, pouvoir la mettre raisonnablement en pratique dans la vie réelle, n'a jamais été vraiment étudié.


L'équipe du Dr Keigo Saeki, de l'Université de Nara a travaillé à partir des données de 1.103 participants à une étude communautaire japonaise (HEIJO-KYO study), pour évaluer l'association entre l'environnement de vie et la santé des personnes âgées vivant à domicile. Ces participants, à 47% des hommes, âgés en moyenne de 72 ans, et restant chez eux durant la plus grande partie de la journée ont été suivis durant 4 ans, avec mesure régulière du tour de taille, un facteur prédicteur de risque de diabète et de maladie cardiaque. La température intérieure du domicile a été prise en compte et les participants ont été répartis en 4 groupes en fonction de cette température intérieure moyenne durant la journée. L'analyse montre que :

· les participants vivant aux plus faibles températures intérieures présentent un tour de taille inférieur de 3 cm, soit moyen de 81,3 cm,

· les participants vivant aux températures intérieures les plus élevées, un tour de taille de 84,9 cm en moyenne.

· Une différence statistiquement significative, selon les chercheurs, et qui le reste après prise en compte des facteurs tels que l'âge, le sexe, l'activité physique, l'apport calorique total et le statut socio-économique.

En conclusion, maintenir des températures raisonnablement fraiches au domicile soit inférieures à 20°C peut réellement participer à la prévention de l'obésité.

1-Apr-2016 Lower home temperature in winter is associated with lower waist measurement

Lire aussi : OBÉSITÉ: Le froid révèle un interrupteur de graisse

OBÉSITÉ: Froid ou exercice, l'irisine fait brûler les graisses -

Autres actualités sur le même thème