Vous recherchez une actualité
Actualités

OMEGA 3 : Comment ils amortissent les réactions inflammatoires

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 2 semaines
Autophagy
Les acides gras oméga-3 réduisent les réactions inflammatoires néfastes dans le corps

Les acides gras oméga-3, présents notamment dans les poissons gras, sont aujourd’hui considérés comme bénéfiques à notre santé. De nombreuses études ont suggéré que l'apport élevé est associé à un risque réduit de divers troubles chroniques et leurs effets anti-inflammatoires ont été documentés. Cependant, comprendre comment les acides gras oméga-3 réduisent les réactions inflammatoires néfastes dans le corps, c’est comprendre aussi pourquoi ils contribuent à ralentir le développement de maladies comme le cancer, la maladie d'Alzheimer et la sclérose en plaques. C’est l’objet de ces travaux de la Norvegian University of Science and Technology qui décryptent la façon dont ces lipides amortissent les réactions inflammatoires néfastes dans le corps.

 

Car en dépit de multiples études publiées, comment les acides gras oméga-3 affectent nos cellules, avec quelle variabilité d’un sujet à l’autre, selon qu’on est malade ou en bonne santé, jeune pu plus âgé, sont des processus encore mal compris. On sait « seulement » que les acides gras oméga-3 peuvent amortir les réactions inflammatoires, des réponses importantes dans la lutte contre les infections, mais qui deviennent néfastes lorsqu’elles sont trop aiguës ou lorsqu’elles deviennent chroniques. Les macrophages, les cellules immunitaires qui vivent dans tous les tissus et organes, jouent un rôle clé dans la coordination des réactions inflammatoires dans le corps et surveillent tout ce qui se passe dans nos tissus…par l’intermédiaire des données qui leur sont transmises via les différents capteurs ou récepteurs présents à leur surface.

 

La rôle clé des macrophages soit stimuler ou moduler les réactions inflammatoires dépend de processus internes, dont l’autophagie, un processus clé de dégradation de protéines dysfonctionnelles ou inutiles et autres déchets cellulaires. L'autophagie se poursuit en continu dans toutes les cellules et augmente si les cellules sont affamées ou blessées. Les chercheurs ont émis l'hypothèse que les acides gras oméga-3 pourraient amortir les réactions inflammatoires en augmentant le processus d’autophagie chez les macrophages.

 

Accélérer le processus d'auto-nettoyage pour réduire l’inflammation : en étudiant les macrophages isolés à parti de souris et d'humains, les chercheurs constatent que les oméga-3 activent en effet l'autophagie et affectent tout particulièrement certaines protéines qui transforment les signaux de l'environnement qui parviennent aux macrophages. Ils constatent enfin que les oméga-3 atténuent de nombreux mécanismes inflammatoires dans les macrophages, et réduisent la réponse d'interféron de type 1 par la réduction d’un facteur, CXCL-10, un facteur inflammatoire.

« L'autophagie change donc de macrophages » en réponse aux acides gras oméga-3 et inhibe spécifiquement la sécrétion des facteurs inflammatoires qui appartiennent à la réponse par interféron.

 

Les suppléments d'acides gras oméga-3 peuvent être particulièrement bénéfiques chez les patients qui présentent une forte réponse à l'interféron et CXCL-10…mais très probablement dans le traitement d’un grand nombre de maladies inflammatoires.


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages