Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PARACÉTAMOL : Son utilisation à long terme fait monter la pression

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 1 semaine
Circulation
Le paracétamol (acétaminophène) utilisé trop régulièrement et trop longtemps est associé à une pression artérielle élevée (Visuel Adobe Stock 34387800)

Le paracétamol (acétaminophène) utilisé trop régulièrement et trop longtemps est associé à une pression artérielle élevée, par cette équipe de l’Université d'Édimbourg. Ainsi, soulignent les chercheurs dans la revue Circulation, de l’American Heart Association (AHA), les patients qui ont reçu une prescription à long terme pour l'analgésique, devraient opter pour la dose efficace la plus faible possible pendant la durée la plus courte possible. « Sous peine » d’une augmentation du risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC), une fois l’hypertension artérielle installée.

 

Il s’agit du premier grand essai clinique randomisé sur le sujet et ses conclusions sont en ligne avec ceux de précédentes études observationnelles. Souvent suggéré comme une alternative plus sûre aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), - mieux connus pour augmenter la tension artérielle et le risque de maladie cardiaque-, le paracétamol induit dans cet essai chez les participants traités, une augmentation significative de la tension artérielle.

Un risque d’augmentation de 20 % du risque d’AVC

L’étude a suivi 110 patients ayant des antécédents d'hypertension artérielle qui ont reçu une prescription d’1 gramme de paracétamol 4 fois par jour durant 2 semaines -soit une dose couramment prescrite chez les patients souffrant de douleur chronique – vs, pour le groupe témoin, un placebo.  Tous les patients ont reçu les 2 traitements à « l’aveugle », dans un ordre randomisé. L’étude montre que :

 

  • les participants du groupe d’intervention voient leur tension artérielle augmenter de manière significative, vs placebo ;
  • l’augmentation constatée est comparable à celle observée avec les AINS ;
  • l’étude montre à quelle vitesse l'utilisation régulière de paracétamol peut augmenter la tension artérielle chez les personnes souffrant d'hypertension qui présentent déjà un risque accru de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux ;
  • ainsi, « on pourrait s'attendre à ce que la prise régulière à long terme de paracétamol augmente le risque de maladie cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral d'environ 20 % ».

 

Repréciser le bon usage : ces données incitent à revoir les indications de prescription du paracétamol à long terme, pour les maladies chroniques notamment, en particulier aux patients souffrant d'hypertension artérielle ou ceux présentant un risque particulier de maladie cardiaque ou d’AVC.

 

L’un des auteurs principaux, le professeur David Webb, Président des Départements thérapeutique et pharmacologie clinique à l'Université d'Édimbourg, précise ses recommandations : «Nous appelons les cliniciens à commencer avec une faible dose de paracétamol et d'augmenter la dose par étapes, sans aller plus haut que nécessaire pour contrôler la douleur. Il semble également opportun de surveiller de plus près la tension artérielle des personnes souffrant d'hypertension artérielle qui commencent à prendre du paracétamol pour la douleur chronique ».

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités