Vous recherchez une actualité
Actualités

PARKINSON : La capacité d’écrire fait le diagnostic précoce

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 jour
Frontiers in Neurology
Les symptômes du mouvement sont caractéristiques des premiers stades de la maladie de Parkinson

 

La maladie de Parkinson est associée à des symptômes du mouvement, tels que le tremblement, la rigidité, la bradykinésie et l'instabilité posturale. Ces symptômes du mouvement sont caractéristiques des premiers stades de la maladie et ont un effet notable sur la capacité d'écrire. C’est ce principe simple que retient cette équipe de l'Institut royal de technologie de Melbourne (RMIT) pour ce nouvel outil de diagnostic, néanmoins sophistiqué, de la maladie de Parkinson à stade précoce. Une nouvelle technologie présentée dans la revue Frontiers in Neurology, à potentiel prometteur.

Cependant le test permet de diagnostiquer la maladie de Parkinson lorsqu'il n'y a pas encore de symptômes physiques, ce qui ouvre l’espoir d’un traitement plus efficace de la maladie. Car, il n'existe actuellement aucun test de laboratoire pour la maladie de Parkinson et au moment où les patients consultent le neurologue en raison de premiers symptômes, leurs cellules nerveuses ont déjà subi des dommages irréversibles.

 

Un taux de précision de 93% : le nouvel outil diagnostique est un logiciel développé à partir de technologies déjà disponibles. Il repose sur l’un des effets connus de la maladie sur les capacités d'écriture et d'esquisse des patients : le logiciel enregistre comment le patient dessine une spirale et analyse les données en temps réel. Le seul équipement requis est donc un stylo, un papier et une tablette. Le diagnostic, testé chez 62 patients diagnostiqués avec différents stades de la maladie, permet ainsi d’évaluer la sévérité du stade, avec un taux de précision de 93%.  

 

Si des recherches doivent confirmer la précision et la spécificité de ce test tout simple, les chercheurs australiens espèrent déjà voir leur technologie utilisée en routine clinique par les médecins ou les infirmières pour les examens de contrôle des patients âgés mais aussi pour surveiller l’évolution de la maladie chez les patients déjà diagnostiqués.

« Nous sommes enthousiastes sur cette technologie simple à utiliser et rentable et à l’idée de la promesse qu'elle apporte à des millions de personnes dans le monde ».

Autres actualités sur le même thème