Vous recherchez une actualité
Actualités

PARKINSON: L'étude française qui associe zones rurales, pesticides et incidence de la maladie

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 2 semaines
20th International Congress of Parkinson's Disease and Movement Disorders

Cette étude française, présenté au 20è Congrès international de la Société Internationale de la maladie de Parkinson et des troubles du mouvement, confirme le lien entre les niveaux d’exposition professionnelle aux pesticides, en zones rurales, et l’incidence de la maladie de Parkinson. En pratique, les populations françaises vivant dans les régions agricoles avec usage élevé de pesticides présentent un risque accru de Parkinson.

Cette étude, menée par le chercheur Sofiane Kab et une équipe française (Inserm) vient ainsi renforcer la preuve du lien déjà documenté entre l'exposition aux pesticides et l'incidence de Parkinson. L'étude a identifié les cas de Parkinson, à partir des bases de données de l'Assurance Maladie, sur la période 2010-2012 et rapproché ces données des données de localisation et de l'agriculture locale. Cette analyse révèle des incidences plus élevées de maladie de Parkinson dans les zones rurales de la France, en particulier dans les zones de vignobles, nécessitant une utilisation plus intense des insecticides et des fongicides. Caroline Tanner, professeur de neurologie à l'Université de Californie à San Francisco commente ces résultats : « C'est la plus grande étude évaluant le lien entre l'incidence récente de Parkinson et l'exposition aux pesticides. Parce que ses données sont issues des registres nationaux de l'Assurance maladie, sur les cas nouvellement diagnostiqués, le biais est réduit au minimum et l'étude apporte une image précise sur l'ensemble de la population. De plus, le facteur tabagisme a également été pris en compte, ce qui renforce la conception de l'étude ».

Autres actualités sur le même thème