Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE de CHEVEUX : Des thérapies pour les Femmes aussi !

Actualité publiée il y a 5 jours 3 min 27 sec
NAMS
Chez la Femme aussi, de nouvelles thérapies offrent l'espoir de minimiser la perte et l'amincissement des cheveux (Visuel Adobe Stock 219975748)

En matière de perte de cheveux ou d’alopécie, les études portent plus généralement sur les hommes. Cette équipe de cliniciens de la Mayo Clinic et spécialistes de la Santé de la Femme, aborde enfin la question chez la Femme, et présente, à l’occasion de la Réunion annuelle de la North American Menopause Society (NAMS), un bilan des nouvelles thérapies qui offrent l'espoir aux femmes d'âge mûr de minimiser la perte de cheveux.  

 

La perte de cheveux chez les femmes d'âge moyen est courante, elle affecte jusqu'à 2 tiers des femmes après la ménopause. Si les preuves actuelles suggèrent une prédisposition hormonale et génétique, on connaît toujours mal les causes possibles de cette perte de cheveux chez les femmes avec l'âge. Cette équipe de la Mayo Clinic a « décidé d’en parler » et passe en revue les nouvelles thérapies et approches permettant de stimuler ou de relancer la croissance des cheveux- et d’en minimiser l'amincissement.

De nouvelles thérapies émergent dont les injections de plasma riche en plaquettes

Il existe plusieurs types de perte de cheveux avec l’âge :

  • dans certains cas (non cicatriciels), le follicule pileux est préservé et les cheveux ont le potentiel de repousser ;
  • dans d’autres cas, majoritairement cicatriciels, les follicules pileux sont irréversiblement détruits ce qui ne permet pas de régénérer les cheveux.

 

La perte de cheveux chez les femmes nommée aussi alopécie androgénétique, bien que similaire à ce qui arrive aux hommes, suit des modèles généralement différents : avec la chute des cheveux, chez les femmes, la phase de croissance des cheveux se raccourcit et moins de cheveux sont en phase de croissance active. Les follicules pileux rétrécissent, ce qui conduit les cheveux à devenir de plus en plus fins avec une diminution globale du nombre de cheveux. Les femmes signalent généralement un amincissement progressif de la queue de cheval, une visibilité accrue du cuir chevelu et des coups de soleil faciles. Habituellement, il y a une préservation de la racine des cheveux frontale avec un amincissement central diffus et

une accentuation de la ligne partielle avec un aspect « d'arbre de Noël ».

 

Quel traitement ? Les traitements actuels et futurs comprennent :

 

  • l'application quotidienne de minoxidil topique à 5%. Le minoxidil booste la microcirculation sanguine au niveau du cuir chevelu. Il s'applique par massage et peut apporter des résultats visibles après moins 3 mois d’application ;
  • le finastéride, un inhibiteur de la 5 alpha réductase est approuvé pour la perte de cheveux chez les hommes. Si le médicament n’a pas l’indication pour les femmes, il peut néanmoins être efficace chez les femmes, bien que des doses plus élevées puissent être nécessaires ;
  • la drospirénone (progestatif) peut être une option, également ;
  • enfin, de nouvelles thérapies émergent dont les injections de plasma riche en plaquettes.

 

Certaines conditions médicales peuvent entraîner une perte de cheveux définitive et être le signe de maladies plus graves ou de maladies dermatologiques, donc un diagnostic précoce est important. « Dans certains cas, le médecin va devoir préconiser une biopsie pour un diagnostic plus précis », explique l’auteur principal, le Dr. Alison Bruce de la Mayo Clinic.

 

Alors que la perte et l'amincissement des cheveux constituent une préoccupation pour de nombreuses femmes d'âge mûr, il reste important de savoir que de nombreuses équipes travaillent sur le sujet. Transmettre les dernières données aux professionnels de santé également, afin qu'ils puissent les partager avec leurs patientes.

Autres actualités sur le même thème