Actualités

PERTE de CHEVEUX : Mieux la comprendre chez les femmes aussi

Actualité publiée il y a 5 mois 5 jours 6 heures
Menopause
Chez les femmes, ce risque de perte de cheveux apparaît en effet associé à la baisse des niveaux d'œstrogène pendant la période de transition vers la ménopause, mais pas seulement (Visuel Adobe Stock 240839013).

C’est un effet moins étudié mais caractéristique de la ménopause, la perte de cheveux. Et il concerne plus de la moitié des femmes ménopausées. Cette étude évalue la prévalence de la perte de cheveux pendant la transition de la ménopause et révèle, dans la revue Menopause, les facteurs qui peuvent y contribuer. Parmi ces facteurs, l'obésité joue un rôle clé. Cependant, les mécanismes sous-jacents en cause restent à étudier.

 

Les femmes comme les hommes sont plus susceptibles de perdre leurs cheveux avec l'âge. Mais les raisons de cette perte de cheveux, en partie liées à la ménopause restent mal comprises. Chez les femmes, ce risque apparaît en effet associé à la baisse des niveaux d'œstrogène pendant la période de transition vers la ménopause, mais pas seulement. Cette étude tente d’identifier les caractéristiques des cheveux et les facteurs associés à cette perte de cheveux chez les femmes ménopausées en bonne santé.

La ménopause, une période éprouvante pour les cheveux

Œstrogènes et santé des cheveux : la perte de cheveux chez les femmes se caractérise par un amincissement progressif au niveau de la ligne de séparation, suivi d'une augmentation de la perte de cheveux diffuse irradiant du sommet de la tête. Cette perte de cheveux chez les femmes peut se développer à tout moment entre l'adolescence et la période post-ménopause. Cependant, la baisse des niveaux d'œstrogènes pendant la période de transition vers ménopause joue un rôle d’accélérateur en raison d’une forte présence des récepteurs des œstrogènes dans les follicules pileux. Ainsi, les changements hormonaux liés à la ménopause impactent significativement la santé des cheveux, une baisse des œstrogènes réduisant leur diamètre et limitant leur croissance.

 

Perte de cheveux et estime de soi : la perte de cheveux induit un effet significatif sur l'estime de soi et la qualité de vie globale d'une femme, car elle affecte son apparence et sa confiance en soi. Parce que les femmes passent, en moyenne, un tiers de leur vie après la ménopause, la recherche sur les causes et les traitements de la perte de cheveux est donc essentielle. Ainsi, dans cette étude transversale menée auprès de 178 femmes ménopausées, et dont 52,2 % accusaient une perte importante de cheveux, la perte d’estime de soi touchait 60 % de ces participantes. Enfin, la perte d’estime de soi est directement corrélée avec la gravité de la perte de cheveux.

 

Les facteurs clés de la perte de cheveux post-ménopause : la prévalence de la perte de cheveux augmente avec l’âge bien sûr, mais aussi avec un indice de masse corporelle élevé (obésité). Un IMC élevé est ainsi associé à la gravité de la perte de cheveux. D’autres facteurs sont également suspectés, dont la baisse des autres hormones stéroïdes sexuelles et les antécédents de syndrome des ovaires polykystiques mais leur implication devra encore être précisée.

 

C’est un début de compréhension et de reconnaissance de cette condition qui impacte fortement l’estime de soi et la qualité de vie chez les femmes ménopausées. Une meilleure compréhension des mécanismes responsables chez les femmes et spécifiquement associés à la ménopause pourrait conduire à des stratégies de prévention et à des options de traitement plus efficaces.

Autres actualités sur le même thème