Vous recherchez une actualité

Actualités

PLAIE POST-OP et ISO : L’app de télésurveillance à domicile de la cicatrisation

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 3 jours
Journal of the American College of Surgeons
« WoundCheck » est une application iOS qui permet aux patients de transmettre des images de plaies chirurgicales quotidiennes de leur domicile pour un suivi de cicatrisation par un soignant ou un clinicien.

« L’idée était de mettre au point un protocole permettant aux patients de participer activement à leurs soins et nous permettant de rester en contact plus étroit et de surveiller l’évolution de leurs plaies après leur sortie de l'hôpital ». Cette application de surveillance à domicile des plaies postopératoires peut améliorer les soins de plaies apportés aux patients et réduire les taux de réadmissions, promettent ses développeurs du Wisconsin Institute of Surgical Outcomes Research (WiSOR) (Service de chirurgie de l’Université du Wisconsin). Présentée lors du 13th Annual Academic Surgical Congress de l’American College of Surgeons et prochainement documentée dans la revue de la Société savante, cette app est jugée comme très positive par tous les patients aussi de l’étude, tant pour sa facilité d’utilisation que pour sa capacité à surveiller les plaies.

 

« WoundCheck » est une application iOS qui permet aux patients de transmettre des images de plaies chirurgicales quotidiennes de leur domicile pour un suivi de cicatrisation par un soignant ou un clinicien. L'application a été développée dans le but de détecter plus tôt les infections du site opératoire (ISO) et de prévenir les réadmissions à l'hôpital.

 

« Cette approche nous permet d'intervenir plus tôt, en ambulatoire, plutôt que d'attendre que les patients reviennent avec une complication de plaie à stade avancé », commente l’auteur principal, le Dr Rebecca L. Gunter. Face à la prévalence élevée des ISO, l'équipe a cherché à développer un outil de surveillance des plaies postopératoires pour les patients. L’app transmet des photos de la plaie via l'application WoundCare et permet aussi au patient de répondre à quelques questions brèves pour compléter les informations qui n’apparaissent pas forcément sur les images. Les patients ne savent pas identifier les complications ou les infections et en ignorent les signes précoces, écrivent les auteurs de l'étude. Au stade avancé, ces complications vont nécessiter une réadmission, avec ou sans réintervention. Avec l’app, la détection et la prise en charge de la complication peuvent se faire de manière plus précoce, ce qui peut permettre d’éviter une ré-hospitalisation.

 

L’étude a été menée auprès de 40 patients en chirurgie vasculaire et au cours du suivi, 7 complications de la plaie et un faux négatif ont été détectés. Les patients se sont déclarés enthousiastes quant à la facilité d'utilisation et à la sécurité retrouvée grâce à cette surveillance régulière de la plaie. Les infirmières praticiennes responsables de l'examen des images ont également attesté de la valeur des photos et de la satisfaction des patients, bien qu'elles aient trouvé parfois difficile de prendre le temps d'examiner les images en plus d'une charge de travail déjà lourde. Enfin, il est également question d’économie, en plus des aspects de sécurité et de satisfaction des patients.

 

« Nous avons ainsi démontré qu'une population de patients à risque élevé, dont beaucoup d’utilisateurs débutants de smartphones peut tirer bénéfice de ce protocole avec une grande observance et une satisfaction élevée ».

Autres actualités sur le même thème

Pages