Vous recherchez une actualité
Actualités

PNEUMONIE BACTÉRIENNE vs VIRALE : Un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 3 semaines
AHA Scientific Sessions 2018
La pneumonie bactérienne est donc bien plus dangereuse pour le cœur

Cette étude menée auprès de 5.000 patients et présentée aux Sessions scientifiques 2018 de l’American Heart Association (AHA), précise le risque cardiaque associé à la pneumonie. Les chercheurs du Centre médical Intermountain (Salt Lake City) révèlent en effet que les patients diagnostiqués avec une pneumonie bactérienne encourent 60% plus de risques de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC) que les patients atteints de pneumonie virale. La pneumonie bactérienne est donc bien plus dangereuse pour le cœur, un rappel précieux pour les médecins et la surveillance du risque cardiaque chez les patients atteints de pneumonie.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

« Nous avons toujours su que la pneumonie était un facteur de risque cardiaque majeur, dans les 90 jours qui suivent le diagnostic », rappelle le Dr J. Brent Muhlestein, chercheur en santé cardiovasculaire à l'Intermountain Heart Institute. « Mais jusqu’à cette étude, nous ignorions, le type de pneumonie le plus dangereux pour le cœur ».

 

L'étude a évalué 4.792 patients atteints de pneumonie diagnostiqués et hospitalisés entre janvier 2007 et mai 2014. Chaque patient a été suivi pendant 90 jours et suivi pour la survenue d’événements cardiaques majeurs dont la crise cardiaque, l’AVC, l’insuffisance cardiaque ou le décès. L’analyse des données montre que :

  • une pneumonie bactérienne a été diagnostiquée chez près de 80% des patients et 34% de ces participants (1.270 patients) ont subi un événement cardiovasculaire majeur dans les 90 jours du diagnostic de pneumonie ;
  • une pneumonie virale a été diagnostiquée chez 21% des patients et un événement indésirable majeur a été rapporté chez 26% (258 patients) d’entre eux, dans les 90 jours.

 

 

Pourquoi la pneumonie bactérienne est plus dangereuse pour le cœur ? La cause sous-jacente probable est que la pneumonie bactérienne entraîne une inflammation des artères plus sévère et cette inflammation déstabilise les plaques d’athérome accumulées au fil des années. La plaque instable se détache de la paroi de l’artère et provoque un blocage pouvant entraîner une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou la mort.

 

Les soignants devraient être plus conscients des risques cardiovasculaires plus importants associés aux infections respiratoires telles que la pneumonie, et en particulier la pneumonie bactérienne, suggèrent les chercheurs. « Un patient à diagnostic de pneumonie bactérienne devrait être traité de manière plus agressive et surveillé de près pour déceler tout signe de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral ».

Les personnes présentant une athérosclérose connue doivent être également particulièrement attentifs aux mesures à prendre pour prévenir les infections respiratoires. Les chercheurs leur recommandent de se faire vacciner contre la grippe, de se laver les mains correctement toute l'année et de ne pas fumer.

Autres actualités sur le même thème