Vous recherchez une actualité
Actualités

PNEUMONIE: Elle multiplie le risque cardiaque

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 4 jours
JAMA

Une association nette entre une hospitalisation pour pneumonie et un risque accru d’événement cardiovasculaire, nous est révélée par ces chercheurs d’Ottawa (Canada), dans le Journal de l'American Medical Association (JAMA). Risque de crise cardiaque ou d’AVC, les augmentations sont significatives au point que tout patient hospitalisé pour une pneumonie devrait être considéré comme à risque cardiovasculaire accru, selon les auteurs.


L'étude, qui a suivi durant 10 ans 3.813 patients, âgés de 45 à 64 ans, dont 1.271 hospitalisés pour pneumonie et 2.542 témoins appariés pour l'âge n'est pas la première à avoir suggéré ce lien, mais la première chez des patients sans antécédents de maladie cardiovasculaire.

L'analyse constate que les patients atteints de pneumonie présentent un niveau élevé de risque plus élevé de maladie cardiovasculaire à 10 ans, avec un pic de risque dans l'année qui suit le diagnostic de pneumonie. Précisément,

· Chez les patients âgés de 65 ans et plus, un diagnostic de pneumonie est associé à un risque multiplié par 4 de maladie cardiovasculaire dans les 30 jours suivant l'infection.

· A 10 ans, ce risque reste toujours près de 2 fois plus élevé (vs en population générale),

· Ainsi, e risque d'événement cardiovasculaire d'une femme de 72 ans présentant 2 facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension et tabagisme) passe de 31% à 90% si elle est hospitalisée pour pneumonie.

· Chez les adultes plus jeunes, le diagnostic de pneumonie est associé à un risque cardiovasculaire multiplié par 2,4 dans les 3 mois.

Quels mécanismes biologiques sous-jacents ? C'est l'objectif de nouvelles recherches, menées par la même équipe qui souhaiterait aboutir au développement de thérapies permettant de prévenir le développement de la maladie cardiovasculaire.

Des implications immédiates : Le Dr Vicente Corrales-Medina, spécialiste en infectiologie à l'Hôpital d'Ottawa et professeur à l'Université d'Ottawa voit dans les résultats de son étude, 2 implications, une meilleure prévention de la pneumonie, en particulier via des mesures d'hygiène et la vaccination et la mise au point d'un protocole de prise en charge prenant en compte ce niveau de risque cardiovasculaire plus élevé chez les patients hospitalisés pour pneumonie.

Source: JAMA January 20, 2015 doi:10.1001/jama.2014.18229 Association Between Hospitalization for Pneumonia and Subsequent Risk of Cardiovascular Disease

Plus d'études sur la Pneumonie

Autres actualités sur le même thème