Vous recherchez une actualité
Actualités

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE : Une association préoccupante avec le diabète

Actualité publiée il y a 1 semaine 5 jours 18 heures
EASD et Diabetologia
La polyarthrite rhumatoïde est associée à un risque accru de de 23% de diabète. Une corrélation qui s’explique, probablement, par la réponse inflammatoire du corps (Visuel Adobe Stock 121235153)

Cette très large méta-analyse, portant sur 1,6 millions de participants, présentée au Congrès annuel et virtuel de l’European Association for the Study of Diabetes (EASD) et à paraître dans la revue Diabetologia, montre que la polyarthrite rhumatoïde est associée à un risque accru de de 23% de diabète. Une corrélation qui s’explique, probablement, par la réponse inflammatoire du corps et qui engage à rechercher les biomarqueurs de diabète chez les patients polyarthritiques.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les chercheurs Zixing Tian et Adrian Heald, de l’Université de Manchester rappellent qu’en effet, sans être spécifique à ces maladies, l'inflammation est un facteur documenté comme majeur dans l'apparition et la progression du diabète de type 2 comme de la polyarthrite rhumatoïde (PR). L'équipe suggère que l'inflammation systémique associée à la PR pourrait donc contribuer au risque de diabète ultérieur.

Une explication possible : les 2 maladies sont inflammatoires ?

Il s’agit ici d’une recherche effectuée dans une gamme de bases de données médicales et scientifiques, d’études de cohorte ayant comparé l'incidence du diabète de type 2 chez les patients atteints de PR, au risque moyen en population générale. Des analyses statistiques ont été effectuées pour calculer les risques relatifs, ainsi que pour prendre en compte les éventuels biais de publication.

Les études éligibles identifiées portaient finalement sur total de 1.629.854 participants. La plupart des études avaient été menées en milieu communautaire, une d’entre elles en milieu hospitalier. Aucune preuve de biais de publication n’a été identifié dans les études sélectionnées. L’analyse conclut que :

 

  • la PR est associée à une augmentation de 23% du risque de diabète de type 2, par rapport au risque de diabète en population générale ;
  • une découverte qui suggère que les mêmes voies inflammatoires sont impliquées dans la pathogenèse du diabète.

 

Les implications consistent en un dépistage plus précoce et une gestion plus intensive des facteurs de risque de diabète chez les patients diagnostiqués avec polyarthrite rhumatoïde.

 

Des médicaments qui réduisent les niveaux de marqueurs inflammatoires systémiques pourraient ainsi jouer un rôle clé dans la prévention du diabète de type 2.

Autres actualités sur le même thème