Vous recherchez une actualité
Actualités

Pourquoi l'INSUFFISANCE CARDIAQUE est associée à un risque de cancer

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 3 jours
ESC Heart Failure
Une association documentée entre l'insuffisance cardiaque et un risque accru de cancer (Visuel Adobe Stock 207108411).

Cette étude d’observation menée à l'Université Christian-Albrechts de Kiel portant sur plus de 200.000 participants révèle une association peu documentée entre l'insuffisance cardiaque et un risque accru de cancer. Ses résultats présentés au Congrès Heart Failure 2021 et publiés dans la revue ESC Heart Failure, suggèrent une surveillance cardiaque accrue des patients atteints de cancer qui ont reçu des médicaments endommageant le cœur et, à l’inverse, des patients atteints d'insuffisance cardiaque pour l’incidence du cancer.

 

Si l’auteur principal, le Dr Mark Luedde, de l'Université Christian-Albrechts rappelle que l’étude révèle une association et ne démontre pas une relation de cause à effet, les implications, en termes de surveillance valent, en regard de la prévalence élevée de l'insuffisance cardiaque soit environ 65 millions de personnes dans le monde. Par ailleurs, il est bien connu que certains patients atteints de cancer développent une insuffisance cardiaque à la suite d'un traitement contre le cancer.

 

Il s’agit ici d’une large cohorte sur l'association entre l'insuffisance cardiaque et le développement de nouveaux cancers réunissant les données de 100.124 patients atteints d'insuffisance cardiaque et 100.124 participants témoins exempts d’insuffisance cardiaque, âgés en moyenne de 72,6 ans et à 54 % des femmes, suivis dans 1.274 cabinets médicaux en Allemagne. Les participants insuffisants cardiaques ont été appariés individuellement en fonction du sexe, de l'âge, de l'obésité, du diabète et de la fréquence de consultation avec les témoins.

 

Aucun participant n'avait de cancer à l’inclusion. Des modèles statistiques ont été utilisés pour examiner l'association entre l'insuffisance cardiaque et l'incidence du cancer sur 10 ans. L’analyse révèle :

 

  • une incidence du cancer significativement plus élevée chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque (25,7%) par rapport aux témoins (16,2%) ;
  • chez les femmes, l'incidence du cancer atteint 28,6 % en cas d'insuffisance cardiaque vs 18,8 % ;
  • chez les hommes, 23,2 % vs 13,8 % ;
  • l'insuffisance cardiaque est significativement associée à l'incidence du cancer, avec une augmentation de 76% du risque : les rapports de risque pour les femmes et les hommes sont respectivement de 1,85 et 1,69 ;
  • des associations significatives sont identifiées entre l'insuffisance cardiaque et tous les types de cancer évalués, avec des augmentations plus élevées du risque pour les cancers oraux-pharyngés, du poumon, de la femme, les tumeurs cutanées, les cancers des tissus lymphoïdes et hématopoïétiques, de l’intestin, du sein, des voies génito-urinaires et de la prostate.

« Il pourrait y avoir une relation causale entre l'insuffisance cardiaque et ce taux accru de cancer »,

écrivent les auteurs dans leur communiqué.

La relation serait « biologiquement plausible, car il existe des preuves expérimentales que les facteurs sécrétés par un cœur défaillant peuvent stimuler la croissance tumorale ». Ensuite, il est clair que l'insuffisance cardiaque et le cancer partagent des facteurs de risque communs tels que l'obésité et le diabète, mais ces facteurs ont bien été pris en compte dans l’analyse comme facteurs de confusion possibles. Cependant, l’analyse n’a pas pris en compte certains facteurs de mode de vie, dont le tabagisme, la consommation d'alcool ou l'activité physique.

 

Les patients atteints de cancer qui ont pris des traitements dommageables pour le cœur doivent donc être surveillés pour l'insuffisance cardiaque et les patients atteints d'insuffisance cardiaque devraient également être surveillés pour le développement du cancer.

Autres actualités sur le même thème