Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉDIABÈTE : Sa détection précoce peut éliminer le risque cardiovasculaire

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 5 jours
Diabetes Care
Le prédiabète est un signal d'alarme pour les médecins qui doit les inciter à surveiller de près le taux de glycémie de leurs patients.

Cette étude du Wake Forest Baptist Medical Center (Caroline du Nord) confirme qu’un diagnostic de prédiabète qui permet d’inciter les patients à modifier leur mode de vie peut prévenir à la fois le développement du diabète et de la maladie cardiovasculaire (MCV). Des conclusions présentées dans la revue Diabetes Care qui confirment le prédiabète comme un signal d'alarme pour les médecins qui doit les inciter à surveiller de près le taux de glycémie de leurs patients.

 

On sait bien que le diabète augmente le risque de maladie cardiovasculaire. L’étude a cherché à déterminer quel était le risque ou la probabilité de développer une maladie cardiaque pour les personnes dont le taux de sucre dans le sang est légèrement inférieur au seuil associé au diabète, résume l’auteur principal, le Dr Michael P. Bancks, professeur d'épidémiologie et de prévention à la faculté de médecine du Wake Forest.

 

Le prédiabète est indiqué par une glycémie à jeun comprise entre 100 et 125 mg / dL (5,6 à 6,9 mmol / L), tandis qu'une glycémie à jeun inférieure à 100 mg / dL (5,6 mmol / L) est considérée comme normale. Un seuil de 126 mg / dL (7 mmol / L) et plus constitue le seuil diagnostique du diabète.

 

Les chercheurs ont analysé les données de 7 études d'observation avec un suivi de plus de 50 ans, de 1960 à 2015. Cette étude incluait des personnes d’ascendance afro-américaines. L’analyse a porté sur un total de 19.630 participants exempts de tout événement cardiaque. Le risque absolu de MCV a été déterminé par l'analyse de la catégorie de glycémie à jeun des participants de l’âge de 55 à 85 ans. L’analyse constate que :

  • le risque de MCV varie de 15% (non diabétique) à 38% (diabétique) chez les femmes ,
  • de 21% (non diabétique) à 47% (diabétique) chez les hommes ;
  • les augmentations de la glycémie au niveau diabétique au milieu de la vie s’avèrent associées à un risque cardiovasculaire considérablement plus élevé vs glycémie en deçà du seuil de diabète.

Au stade diabétique, le risque de MCV est considérablement augmenté : ainsi, les personnes présentant des taux de glycémie prédiabétiques ne présentent pas un risque absolu plus élevé de maladie cardiovasculaire, la plupart de ces personnes prédiabétiques développent le diabète à moins de prendre des mesures pour réduire leur glycémie. A ce stade diabétique, leur risque de MCV est considérablement augmenté.

Eviter le diabète, c’est peut-être éviter la maladie cardiovasculaire.

 

Le prédiabète doit servir de signal d'alarme aux médecins pour qu'ils surveillent de près le taux de glycémie de leurs patients et tentent de prévenir l’évolution vers le diabète et les MCD par des changements drastiques du mode de vie, dont l’adhésion à un régime alimentaire équilibré et la pratique de l’exercice, et, si nécessaire, avec des traitements pharmacologiques.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages