Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉÉCLAMPSIE : Le test d'urine Congo Red Dot pour un diagnostic précoce

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 1 jour
EClinicalMedicine

La prééclampsie touche environ 5 à 8% des grossesses. Si la condition se manifeste par une protéinurie, celle-ci n’est la plupart du temps détectable, par les analyses "clasiques" qu’en fin de grossesse. Cette équipe de L’Ohio State University plaide pour un moyen simple et rapide de diagnostiquer la prééclampsie à l’aide d’un simple test d’urine. Un diagnostic, présenté dans la revue EClinicalMedicine, qui permet de détecter bien plus rapidement cette affection associée à la grossesse parmi les plus meurtrières au monde.

 

La prééclampsie, qui touche environ 5 à 8% des grossesses, est l'apparition d'une hypertension artérielle et de protéines anormales dans l'urine après la 20e semaine de grossesse. Cette maladie de la grossesse a ses origines dans le développement insuffisant du placenta au cours du premier trimestre, mais se révèle en général à un stade proche du terme, entraînant alors cette pression artérielle élevée et cette protéinurie. L'approvisionnement sanguin insuffisant vers le placenta provoque des dommages à cet organe, ce qui conduit à la libération de toxines dans le sang maternel, provoquant l'hypertension artérielle et des dommages à plusieurs organes, comme le foie, le cerveau et les reins. Le syndrome peut être dangereux pour la mère et pour l'enfant à naître, dont le risque de faible poids de naissance, de retard de croissance et de mort fœtales. Cette condition fait partie des principales causes de mortalité maternelle : la prééclampsie entraîne environ 100 décès maternels et 400 décès périnataux dans le monde chaque jour. Jusqu'à présent, le seul traitement de la pré-éclampsie est l'accouchement.

 

Un énorme impact sur la santé des femmes et des enfants : les chercheurs en médecine maternelle et fœtale et en médecine périnatale de l’Ohio ont souhaité tester un test expérimental sur papier, le « Congo Red Dot (CRD) Paper Test » qui fournit des résultats au chevet du patient dans les trois minutes. « Ce nouvel outil diagnostique léger et non invasif, se montre ici supérieur aux tests existants pour établir ou exclure le diagnostic de prééclampsie », explique son auteur principal, le Dr Kara Rood, qui estime que ce test aura « un énorme impact sur la santé des femmes et des enfants ». Car, actuellement, la prééclampsie est détectée, mais souvent tardivement, par l'hypertension artérielle et certaines protéines dans l'urine.

 

Qu’est-ce que le CRD ? Ce test a été développé sur la base de découvertes antérieures d’une équipe de l’Hôpital Nationwide Children's qui a découvert que la prééclampsie pouvait résulter d’une collection de protéines mal repliées bien identifiables dans l'urine des femmes enceintes. Le Congo Red est un colorant utilisé par les pathologistes pour identifier les plaques amyloïdes dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Il s’est avéré capable de se lier et de s’intégrer aux protéines présentant un repli anormal dans l’urine des femmes enceintes atteintes de prééclampsie.

L’étude est menée auprès de 346 femmes enceintes faisant l’objet d’une évaluation de l’hypertension et d’une suspection de prééclampsie. Les chercheurs utilisent donc le test papier. Des infirmières de recherche clinique formées analysent les résultats avant que le médecin du patient ne pose un diagnostic final. Les résultats du test CRD n'étaient pas communiqués à l'équipe soignante du patient. Enfin, les résultats du test sur papier CRD sont comparés au diagnostic établi par le médecin dans chaque cas. La précision du test de papier CRD est également comparée aux analyses d'urine et de sérum (facteur de croissance placentaire et tyrosine kinase-1 soluble de type fms (fms-like)) précédemment proposées comme aides au diagnostic de la prééclampsie. L’analyse montre que :

  • 89 participantes ont reçu un diagnostic clinique de prééclampsie ;
  • 79% de ces diagnostics étaient dus à la prééclampsie, avec un âge moyen d'accouchement à 33 semaines de grossesse ;
  • l’équipe constate que le test CRD est bien supérieur aux autres tests biochimiques, avec un taux de précision de 86%.

 

 

Ces résultats confirment que le test de CRD est un outil clinique simple permettant de poser un diagnostic très précis et rapide de la prééclampsie. Un résultat primordial, car, si elle n’est pas détectée, la prééclampsie peut entraîner l’éclampsie, l’une des 5 principales causes de morbidité maternelle et infantile, cause de 13% des décès maternels dans le monde.

Autres actualités sur le même thème