Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ: Le lait maternel vital pour le développement et les fonctions cérébrales

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 16 heures
Journal of Pediatrics

C’est une recherche de plus qui confirme les bénéfices cérébraux de l’allaitement maternel. Les bébés prématurés nourris au lait maternel dans les 28 premiers jours de vie, présentent, à l’IRM un volume plus important de matière grise d’une part, et un Q.I. supérieur, de meilleurs résultats scolaires, une mémoire et une fonction motrice plus performantes à 7 ans. Des conclusions présentées dans le Journal of Pediatrics qui confirment l’intérêt du lait maternel pour soutenir le développement et la fonction du cerveau, très sensibles chez le petit enfant prématuré.

Cette nouvelle étude du Brigham and Women 's Hospital vient confirmer de précédentes recherches, dont la plus récente, de l'Université de Washington qui concluait que les bébés prématurés nourris principalement avec du lait maternel présentent un cerveau plus développés et plus gros que les autres bébés prématurés, qui ont reçu de petites quantités ou pas du tout de lait de leur mère.


L'étude a suivi 180 enfants nés avant terme, de la naissance à 7 ans. Les chercheurs ont pris en compte le nombre de jours durant lesquels les nourrissons ont reçu au moins 50% de leurs apports nutritionnels par l'intermédiaire du lait maternel. Les chercheurs ont également évalué les volumes cérébraux par IRM à la date équivalente du terme et à l'âge de 7 ans. Enfin, à l'âge de 7 ans, ils ont évalué également le QI, la capacité de lecture, le score en mathématiques, la capacité d'attention, la mémoire de travail, la langue, la perception visuelle et la fonction motrice. L'analyse constate que,

Ø les bébés nourris avec plus de lait maternel dans les 28 premiers jours de vie, présentent certaines zones cérébrales mieux développées.

Ø A 7 ans, le Q.I., la réussite scolaire, la mémoire de travail et la fonction motrice confirment ce bénéfice du lait maternel.

Le lait maternel pour les prématurés dès l'USIN : Des données qui soutiennent les recommandations du recours au lait maternel pour nourrir les bébés prématurés durant leur séjour en unité de soins intensifs néonatals (USIN). Des conclusions cruciales enfin pour les mamans mais aussi les professionnels et les services de santé qui doivent donc apporter tout le soutien nécessaire aux mères qui vont devoir « produire » du lait pour leurs bébés. « Beaucoup de mères de bébés prématurés ont des difficultés à fournir du lait à leurs bébés et nous devons faire le maximum pour aider ces mères à satisfaire cet objectif ». D'autres recherches par IRM sont également prévues pour mieux comprendre les processus par lesquels le lait maternel favorise le développement les fonctions cérébrales de l'enfant.

Autres actualités sur le même thème