Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ : Les enfants prématurés se font moins d'amis, mais se rattrapent à l’école

Actualité publiée il y a 1 année 1 mois 3 semaines
The Journal of Pediatrics
Les bébés prématurés passent moins de temps à « socialiser » durant la petite enfance

Les bébés prématurés se font moins d'amis et se sentent moins bien acceptés par leurs pairs et finalement passent moins de temps à « socialiser » durant la petite enfance, mais ils rattrapent vite leur retard dès qu’ils vont à l'école primaire, souligne cette étude de l'Université de Warwick. Des résultats plutôt positifs, mais qui appellent les parents et les éducateurs à suivre ces enfants, également sur un plan social.

 

Ainsi, à l'âge de six ans, les enfants très prématurés ont en moyenne 4 copains, les enfants nés à terme en ont 5 ! Les enfants très prématurés voient leurs amis moins longtemps, soit passent 15% de temps en moins avec eux, que leurs pairs nés à terme. Si ces enfants nés prématurément vont rattraper ce « retard » à l’école, les auteurs encouragent à développer, pour ces enfants, des interventions qui encouragent et facilitent les interactions sociales.

 

Le professeur Dieter Wolke, du Département de psychologie de Warwick et son équipe ont analysé les données comportementales de plus de 1.000 enfants participant à une étude longitudinale allemande. Parmi ces enfants,

  • 179 étaient nés très grands prématurés (soit à moins de 32 semaines d'âge gestationnel),
  • 737 étaient nés modérément ou peu prématurément (entre 32 et 36 semaines),
  • 231 étaient nés à terme et en bonne santé (entre 37 et 41 semaines).

Les enfants participants nés prématurés ne souffraient pas de déficiences neurodéveloppementales majeures. À la naissance, les complications néonatales et les relations parents-nourrissons ont été évaluées par des observations quotidiennes. À l'âge de 6 et 8 ans, le développement cognitif et moteur ainsi que troubles du comportement ont été évalués par des psychologues et des pédiatres avec des échelles d’évaluation standards. Les parents ont également dû renseigner le comportement social de leurs enfants, combien d'amis ils avaient, combien de fois ils les voyaient et comment ils se sentaient perçus par leurs pairs. Cette analyse constate que :

  • les grands prématurés ont en moyenne 4 copains à l’âge de 6 ans, vs 5 pour les enfants nésà terme ; les parents déclarent que ces enfants sont moins bien acceptés par leurs pairs. Globalement, ces enfants, nés très prématurément passent environ 15% de temps en moins avec leurs copains.
  • une fois à l'école, les enfants nés très prématurément ont en moyenne 6 copains, mais voient encore leurs amis 15% moins souvent. Cependant, ils semblent mieux acceptés par leurs pairs ;
  • les enfants nés prématurément qui ont des capacités motrices, cognitives réduites et des problèmes émotionnels ont moins d'amis et dans l’ensemble sont moins bien acceptés.

Or, pour un enfant, avoir des amis, jouer avec les autres et être bien accepté est important pour le développement social et le bien-être. Avoir moins d'amis, se sentir moins accepté augmente le risque d'être exclu ou d’être victime d'intimidation, souline l’auteur de l’étude.

 

 

Le message est clair, pour les parents comme pour les éducateurs : les enfants nés prématurément nécessitent un suivi neurocognitif bien sûr, mais également un suivi de leur épanouissement social. L’école a tout son rôle à jouer, et la question se pose lorsqu'on envisage de retarder l'entrée à l'école des enfants prématurés.

« L'amélioration de la parentalité et le soutien au développement moteur, cognitif et comportemental peuvent faciliter les amitiés et l'acceptation de ces enfants par leurs pairs ».


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages