Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE : Des étirements passifs contre la rigidité artérielle

Actualité publiée il y a 12 mois 2 jours 17 heures
The Journal of Physiology
Ces étirements passifs apparaissent bénéfiques à la prévention cardiaque et métabolique (Visuel Fotolia_171835122)

Étirer vos jambes peut contribuer à prévenir les maladies cardiaques et le diabète, conclut très sérieusement cette équipe de l'Université de Milan. La recherche, présentée dans le Journal of Physiology montre comment 12 semaines d’exercices d'étirement tout simples contribuent à améliorer la circulation sanguine, à optimiser la dilatation des artères et à réduire leur rigidité.

 

L'étirement passif, pris en compte et conseillé dans cette étude, diffère de l'étirement actif en ce qu’il implique une force externe qui vous étire, comme un kinésithérapeute par exemple. Cet étirement passif apporte des changements observables dans les vaisseaux sanguins avec des bénéfices significatifs contre la maladie cardiovasculaire.

Ces étirements passifs apparaissent bénéfiques à la prévention cardiaque et métabolique

Les chercheurs de l'Université de Milan ont réparti 39 participants en bonne santé, en 2 groupes, un groupe d’intervention et un groupe témoin. Le groupe d’intervention a effectué des étirements des jambes 5 fois par semaine pendant 12 semaines. Les chercheurs ont évalué l'effet de ces étirements passifs sur le flux sanguin localement et dans le haut du bras. L’expérience montre que le flux sanguin a augmenté dans les artères de la jambe et du haut du bras, la dilatation artérielle est augmentée, la rigidité réduite.

 

Vers une prévention/thérapie non médicamenteuse ? Les chercheurs suggèrent des implications positives contre les risques de maladies cardiaques mais aussi de diabète car le diabète aussi est caractérisé par ces changements de débit sanguin, en raison d'une altération du système vasculaire. Il s’agit maintenant de reproduire ces résultats chez un plus grand nombre de patients ainsi que chez des patients déjà atteints de maladie vasculaire. Des résultats positifs pourraient confirmer l'efficacité thérapeutique de la méthode, non médicamenteuse, pour améliorer la santé vasculaire et réduire le risque d’événement cardiaque.

 

Une thérapie de récupération post-op ? L'étirement passif pourrait également faire ses preuves dans la récupération vasculaire post-intervention chirurgicale, notamment lorsque les patients n'ont pas récupéré toute leur mobilité. Enfin, la thérapie peut être facilement dispensée par des soignants ou des aidants, à domicile.

 

« Une technique particulièrement pertinente en cette période pandémique de plus grande sédentarité et dans le cadre de la prévention les maladies cardiaques et des AVC ».

Autres actualités sur le même thème