Actualités

PSORIASIS : Un risque supérieur avec les antihypertenseurs ?

Actualité publiée il y a 7 mois 2 semaines 1 jour
British Journal of Clinical Pharmacology
Cette méta-analyse des données de 13 études menée par une équipe de pharmacologues de l’Université de Séoul conclut néanmoins à cet effet secondaire déjà connu avec certains bêtabloquants (timolol notamment), soit le risque accru de psoriasis, mais également avec d’autres médicaments prescrits contre l'hypertension (Visuel Fotolia)

Les médicaments contre l'hypertension augmentent-ils le risque de psoriasis ? C’est un débat de longue date, illustré par une multitude d'études aux résultats mitigés. Cette méta-analyse des données de 13 études menée par une équipe de pharmacologues de l’Université de Séoul conclut néanmoins à cet effet secondaire déjà connu avec certains bêtabloquants (timolol notamment), soit à un risque accru de psoriasis;  mais c'est également le cas avec d’autres médicaments prescrits contre l'hypertension, comme les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IEC), les inhibiteurs calciques et les diurétiques thiazidiques.

 

Ainsi, l’analyse vient confirmer, dans le British Journal of Clinical Pharmacology, un lien entre l'utilisation de médicaments antihypertenseurs et le développement du psoriasis, une maladie inflammatoire chronique de la peau. L’analyse vient ainsi mieux cerner un facteur possible de développement ou d’exacerbation du psoriasis, et contribue à rappeler au médecin que certains médicaments peuvent constituer des facteurs aggravants chez ce groupe de patients.

13 études sélectionnées portant au total sur 6,4 millions de participants

L’analyse conclut que :

 

  • tous les médicaments antihypertenseurs sont significativement associés à l'incidence du psoriasis avec un risque accru de  
  • un risque accru de 67% ​​pour les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine,
  • un risque accru de 40% pour les bêtabloquants,
  • un risque accru de 53% pour les inhibiteurs calciques,
  • un risque accru de 70% pour les diurétiques thiazidiques.

 

Une méta-analyse en réseau, c’est-à-dire prenant également en compte des comparaisons indirectes des médicaments entre les essais, estime ainsi les risques comparatifs de psoriasis associés aux différents antihypertenseurs :

 

  • un risque multiplié par 2 ​​pour les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine,
  • un risque accru de 35% pour les bêtabloquants,
  • un risque accru de 53% pour les inhibiteurs calciques,
  • un risque accru de 80% pour les diurétiques thiazidiques.

 

Ainsi, les 2 modes d’analyse indiquent que les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, les bêta-bloquants, les inhibiteurs calciques et les diurétiques thiazidiques peuvent augmenter, de manière significative, le risque de psoriasis. Des résultats qui appellent à une surveillance étroite pour le psoriasis, des patients qui prennent des médicaments antihypertenseurs, commente, l'auteur principal le Dr Hye Sun Gwak, de l'Université Ewha Womans (Séoul).

 

Les auteurs proposent plusieurs mécanismes par lesquels ces médicaments peuvent affecter le risque de développement d’affections cutanées. Les IEC notamment, sont déjà connus pour leur rôle de contrôle à la fois local et systémique de la réponse inflammatoire. Un déséquilibre lié à la prise de ces médicaments peut donc expliquer l'aggravation du psoriasis ou le développement d’une dermite de contact.

 

Autres actualités sur le même thème