Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Vivre solo peut être un choix plus épanouissant que vivre en couple

Actualité publiée il y a 3 années 10 mois 3 semaines
APA

Les personnes qui vivent seules mais avec une vie sociale riche connaissent un épanouissement psychologique en moyenne plus complet que les personnes mariées, conclut cette étude de l'Université de Californie, Santa Barbara, présentée à la dernière Convention de l’American Psychological Association.

Le nombre de célibataires augmente, avec le vieillissement mais aussi l’évolution sociale des structures familiales. Aux Etats-Unis, indiquent les auteurs, aujourd’hui un adulte sur 2 vivrait seul vs 37% en 1976. Cette méta-analyse de 814 études constate que le célibat est devenu un choix. De nombreuses personnes choisissent le célibat, ou décident après une séparation ou un divorce de rester seules, et ces personnes sont susceptibles de connaître plus de bien-être et d’épanouissement psychologiques que la plupart des personnes vivant en couple. Encore une fois tout est question d’état d’esprit : « une préoccupation constante des effets négatifs possibles de la solitude peut occulter les avantages profonds d’une vie « solo » »», explique Bella DePaulo, chercheur à l'Université de Californie.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Donner une image juste des personnes seules et de la vie solo : il s'agit aujourd'hui de savoir reconnaître et communiquer sur les vraies forces et la résilience des personnes célibataires, ce qui participe aussi à donner du sens à leur vie, remarquent les auteurs. Car leur recherche longitudinale constate chez les célibataires,


· une meilleure appréciation de l'activité professionnelle,

· une meilleure qualité de relations avec la famille, les amis mais aussi les voisins et les collègues de travail,

· une autonomie supérieure inversement associée aux émotions négatives : plus ces célibataires sont autonomes et moins ils ressentent d'émotions négatives, de stress et d'anxiété. Une relation d'ailleurs inversée chez les personnes mariées.

· un sens aigu de l'auto-détermination et de la décision

· un sentiment de progression dans la vie et de développement continu en tant que personne.

Une société pourtant favorable aux gens mariés : en raison du contexte législatif et social "qui leur profite", les avantages financiers qui leur sont réservés, la logique voudrait que les personnes mariées s'épanouissent mieux dans la société. Pourtant ce n'est pas le cas, conclut la méta-analyse.

Un statut meilleur que l'autre ? « Non, chacun doit opter pour le mode de vie qui lui convient le mieux et il n'y a pas de modèle de vie standard. Peu importe ce que tout le monde fait ou ce que les autres pensent, si nous pouvons trouver les lieux, les espaces et les personnes qui correspondent à qui nous sommes vraiment », répondent les psychologues- qui appellent néanmoins à plus de recherches sur les modes de vie et les perceptions des personnes qui ont choisi de vivre seules.

Autres actualités sur le même thème