Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHOSE: 9% des patients psychotiques présentent un trouble immunitaire

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 4 jours
The Lancet Psychiatry

Certains épisodes psychotiques pourraient même être déclenchés par des troubles immunitaires, conclut cette étude de l’Université d’Oxford qui révèle que près d’1 patient psychotique sur 10 présente des signes de dysfonctionnement immunitaire. De là, les chercheurs suggèrent, dans le Lancet Psychiatry qu’il serait opportun de tester ces patients pour les anticorps responsables dans le cadre de leur diagnostic global et qu’un anticorps en particulier, nommé NMDAR (R pour receptor), présent chez 3% des patients pourrait être une cible thérapeutique intéressante pour certaines psychoses.

Bref, une partie des patients atteints de maladies psychotiques pourrait également développer un trouble immunitaire traitable et son traitement pourrait, éventuellement, réduire les symptômes de psychose ? Ces anticorps identifiés dans leur sang de certains patients atteints de psychose s'avèrent liés à une maladie bien précise, l'encéphalite à anticorps anti-récepteurs NMDA : la maladie se développe quand des anticorps produits par le système immunitaire s'attaquent aux récepteurs NMDA du cerveau, des protéines clés, essentielles pour de multiples fonctions dont le jugement, la perception de la réalité, l'interaction sociale, la consolidation et le rappel de la mémoire et la gestion des fonctions autonomiques. Les fonctions mêmes dont les dérèglements sont les principaux signes de psychose. Ces anticorps fabriqués par le système immunitaire vont attaquer par erreur les récepteurs de surface des cellules du cerveau, ce qui entraîne des hallucinations, la paranoïa et des illusions. Enfin, il faut ajouter que la psychose associée à l'encéphalite à anticorps peut parfois être traitée avec succès par immunosuppresseurs.


Les chercheurs de l'Université d'Oxford, du King's College de Londres et de l'Université de Cambridge ont analysé des prélèvements de sang chez 228 patients, âgés de 14 à 35 ans, diagnostiqués avec un premier épisode de psychose et 105 participants témoins exempts de tout problème de santé mentale. L'analyse montre que 9% des participants psychotiques présentent dans leur sang des anticorps contre un récepteur des cellules du cerveau, vs 4% des témoins sans psychose. Précisément :

  • 20 des 228 (soit 9%) patients atteints de psychose présentaient 1 ou plusieurs anticorps anti-récepteurs vs 4 (4%) des 105 témoins,
  • 7 patients (soit 3%) atteints de psychose avaient des anticorps anti-récepteurs NMDA, précédemment liés à l'encéphalite à médiation par anticorps, et vs aucun témoin,
  • Les patients atteints de psychose présentaient des symptômes similaires, avec ou sans anticorps anti-récepteurs des cellules du cerveau.

    En conclusion, certains patients atteints de psychose avait des anticorps anti-NMDAR révélateurs d'une maladie immunitaire. L'étude pose ainsi 2 questions : les patients psychotiques avec anticorps auraient-ils dû être traités pour ce trouble immunitaire plutôt que leur psychose ? Existe-t-il un lien spécifique ou particulièrement fort entre truble immunitaire et psychose ? L'étude appelle ainsi à une nouvelle recherche, beaucoup plus large, pour préciser la prévalence de ces anticorps en cas de psychose.

    Source : The Lancet Psychiatry December 7 2016 DOI: 10.1016/S2215-0366(16)30375-3 Prevalence and clinical characteristics of serum neuronal cell surface antibodies in first-episode psychosis: a case-control study
    Plus de 30 études sur les Psychoses


Interstitiel hydrotac

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 18122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel hydrotac

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 18122018. Date de création : Décembre 2018