Vous recherchez une actualité
Actualités

RÉGIME KETO : Des symptômes pseudo-grippaux ?

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 5 jours
Frontiers in Nutrition
La "grippe keto". De quoi s’agit-il ?

Le régime keto ou cétogène, adopté pour la perte de poids ou la gestion de maladies telles que le diabète de type 2 ou encore l’épilepsie, entraîne son son halo d’effets indésirables décrit ici par ses adeptes comme « une grippe keto ». De quoi s’agit-il ? De symptômes similaires à la fatigue grippale, des nausées, des étourdissements, une diminution de l'énergie, une sensation de faiblesse et des altérations du rythme cardiaque. Cette étude, présentée dans la revue Frontiers in Nutrition, documente pour la première fois ces symptômes qui apparaissent liés à une augmentation des niveaux de cétone-à confirmer.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Car il ne s’agit pas d’une étude de cas prospective mais de l’analyse de 43 forums en ligne. Ces forums mettent en avant ces « symptômes », leur sévérité et leur évolution et ces données permettent de rassurer les sujets qui adoptent ce régime faible en glucides et riche en graisses. Le régime consiste précisément à consommer des aliments riches en graisses, à teneur modérée en protéines, mais à taux de glucides extrêmement faible, ce qui induit finalement un état nommé cétose. Dans cet état, le corps privé de son carburant préféré, le glucose, « modifie sa chimie » et commence à brûler de manière agressive ses réserves de graisse. Cela conduit à une perte de poids et permet d’inverser les symptômes de maladies métaboliques comme le diabète de type 2.

Un régime de plus en plus plébiscité mais peu documenté

L'efficacité du régime cétogène n'a été établie que pour l'épilepsie réfractaire, mais en dépit d’un manque de preuves, il est souvent suivi pour favoriser la perte de poids, la santé cognitive, réduire le diabète de type II ou le risque de cancer. Cet effet secondaire de « grippe céto », est bien connu. Mais peu d’études ont regardé comment ces symptômes évoluent.

L’analyse des contributions postées sur 43 forums ayant trait aux expériences personnelles de 101 personnes décrivant les symptômes, leur gravité et leur évolution temporelle permet de décrire ces symptômes pseudo-grippaux qui se développent au cours des premières semaines :

  • Ils comprennent une fatigue de type grippe, des nausées, des étourdissements, une diminution de l'énergie, une sensation de faiblesse, des difficultés de concentration, un inconfort gastro-intestinal et des altérations du rythme cardiaque ;
  • ces symptômes culminent au cours des 7 premiers jours et diminuent après 4 semaines et varient en sévérité ;
  • les personnes qui adhèrent présentent en général plus d'un symptôme, avec différents degrés de gravité.

 

 

Des symptômes fréquents et suffisamment sévères pour être signalés et partagés : s’il s’agit de témoignages qualitatifs, ils ajoutent, étant donnée leur concordance à la preuve de ces effets secondaires associés à l'initiation d'un régime cétogène, commente l’auteur principal, le Dr Emmanuelle Bostock de l'Université de Tasmanie (Australie) : « Ces consommateurs ont l'expérience la plus immédiate des effets secondaires du régime et beaucoup choisissent de les signaler et de les partager sur des forums en ligne ».

 

La bonne nouvelle est que cette « grippe céto » entraîne des symptômes soudains, qui atteignent un pic dans la première semaine de régime et diminuent après 4 semaines. Chez de nombreux sujets, la plupart des symptômes se sont évanouis en un peu plus de 2 semaines.

 

Il n'y a aucune preuve que ces symptômes soient associés à l’augmentation des niveaux de cétone, cependant ce lien mérite d’autres recherches pour cerner tous les effets du régime, concluent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème