Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIOMÉTABOLIQUE : Une poignée de noix de pécan contre le diabète

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 4 semaines
Nutrients
Cet effet significatif sur les marqueurs de maladie cardiométabolique chez les adultes en surpoids et obèses s’explique par une concentration élevée en acides gras monoinsaturés et polyinsaturés.

La consommation de noix de pécan a un effet significatif sur les biomarqueurs des maladies cardiaques et le diabète de type 2, confirme cette étude de de l'Université Tufts (Boston) qui ajoute ainsi aux bénéfices des fruits à coque. Des conclusions présentées dans la revue Nutrients qui révèlent qu’une petite poignée de noix de pécan chaque jour suffit à améliorer la sensibilité à l'insuline chez les adultes en surpoids ou obèses et à prévenir la maladie cardiovasculaire.

 

L’étude, contrôlée par placebo, a été menée auprès de 26 hommes et femmes, âgées en moyenne de 59 ans à qui tous les repas ont été fournis afin de contrôler au plus près leur consommation alimentaire. Pendant 4 semaines, les participants ont suivi soit un régime de contrôle sans noix soit le même régime mais avec des noix de pécan en remplacement de 15% de l’apport calorique total. Les 2 régimes étaient faibles en fruits, légumes et fibres. Les niveaux de calories, ainsi que les protéines, les glucides et les graisses totales, ont été maintenus à l’identique. Après 4 semaines :

  • Après 4 semaines, avec le régime riche en noix de pécan, les changements dans l'insuline sérique, la résistance à l'insuline (HOMA-IR) et la fonction des cellules bêta (HOMA-β) sont plus significatifs qu'après le régime témoin ;
  • la consommation de noix de pécan contribue à réduire le risque de maladie cardiométabolique tel qu’évalué par un score composite reflétant les changements de marqueurs cliniquement pertinents.

 

 

Cet effet significatif sur les marqueurs de maladie cardiométabolique chez les adultes en surpoids et obèses s’explique par une concentration élevée en acides gras monoinsaturés et polyinsaturés. « Ainsi, remplacer une partie des graisses saturées alimentaires par ces graisses plus saines peut expliquer certains des effets cardioprotecteurs observés », explique Diane McKay, de la Tuft et auteur principal de l’étude.

 

Au-delà des acides gras monoinsaturés et polyinsaturés, la noix, un aliment très complet : les noix de pécan contiennent également un certain nombre de composés végétaux bioactifs ainsi que des vitamines et des minéraux essentiels qui contribuent certainement à ces effets. "Un seul petit changement :

manger une poignée de noix de pécan tous les jours, peut avoir un grand impact sur la santé de ces adultes à risque. "

Autres actualités sur le même thème