Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ CARDIAQUE : Le régime végétarien c'est 40% de risque en moins

Actualité publiée il y a 6 mois 1 semaine 5 jours
Progress in Cardiovascular Diseases
Les maladies cardiovasculaires sont responsables de 46% des décès liés aux maladies non transmissibles

Les maladies cardiovasculaires sont responsables de 46% des décès liés aux maladies non transmissibles, soit 17,5 millions de décès par an. Cette nouvelle revue de la littérature met en évidence les avantages des régimes à base de plantes pour la santé cardiaque : ses données présentées dans la revue Progress in Cardiovascular Diseases indiquent que les régimes à base de plantes vont réduire jusqu’à 40% le risque de maladie cardiaque.

 

En particulier, les régimes végétaliens c’est-à-dire sans aucun aliment ou nutriment issu de l’animal, semblent associés à une meilleure santé cardiovasculaire.

 

C’est du moins la synthèse de cet examen de plusieurs essais cliniques et études observationnelles qui conclut à des preuves à la fois solides et cohérentes des bénéfices des régimes alimentaires à base de plantes contre l'athérosclérose et contre d'autres marqueurs du risque cardiovasculaire, dont l’hyperlipidémie ou la prise de poids. Ainsi, l’examen révèle qu'un régime alimentaire à base de plantes,

  • réduit de 40% le risque de décès par maladie cardiovasculaire ;
  • réduit de 40% le risque de maladie coronarienne ;
  • dégage complètement ou partiellement les artères bloquées chez 91% des patients ;
  • réduit de 34% le risque d'hypertension ;
  • est associé à des taux réduits de cholestérol total et de LDL-C de 29 mg / dL et 23 mg / dL, respectivement, par rapport aux régimes non végétariens ;
  • est associé enfin à une perte de poids.

 

 

Les légumes mieux que les médicaments ! Un régime à base de plantes a ainsi non seulement la capacité de prévenir les maladies cardiaques, mais aussi de contribuer à mieux les gérer et parfois même de les inverser. Un tel régime fait donc mieux que les médicaments, soulignent les auteurs : au global, une alimentation et un mode de vie sains permettre de réduire de 81 à 94% le risque de crise cardiaque, c’est-à-dire de pratiquement l’éliminer, tandis que les médicaments ne peuvent réduire le risque que de 20 à 30%.

 

Le bénéfice des fibres et des phytonutriments : les régimes à base de plantes sont bénéfiques pour la santé du cœur parce qu'ils sont riches en fibres et en phytonutriments dont les caroténoïdes, les anthocyanes et le lycopène qui réduisent l'inflammation et le stress oxydatif. Alors que les produits issus de l’animal sont plutôt riches en acides gras saturés, en cholestérol, en fer hémique et même en composés environnementaux toxiques qui peuvent nuire à la santé cardiaque.

Cet examen rappelle donc qu’il est possible « d’échapper » à la maladie cardiaque en donnant la part belle aux fruits et aux légumes dans son alimentation.

Autres actualités sur le même thème

Pages