Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE : La solitude tue

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 3 semaines
EuroHeartCare 2018
La solitude est mauvaise pour le cœur et à nouveau confirmée comme un prédicteur fort de décès prématuré, de mauvaise santé mentale et de qualité de vie réduite chez les patients cardiaques

La solitude est mauvaise pour le cœur et à nouveau confirmée comme un prédicteur fort de décès prématuré, de mauvaise santé mentale et de qualité de vie réduite chez les patients (déjà) atteints de maladies cardiovasculaires, par cette étude du Heart Centre, Hôpital universitaire de Copenhague, (Danemark) présentée à l’EuroHeartCare 2018, le congrès annuel de soins infirmiers de la Société européenne de cardiologie. Se sentir seul est un prédicteur plus fort de mauvais résultats de santé que vivre seul, chez les hommes et chez les femmes.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

De précédentes recherches ont montré que la solitude et l'isolement social sont liés à la maladie coronarienne et à l’accident vasculaire cérébral (AVC), mais cela n'a jamais été étudié chez des patients présentant déjà différents types de maladies cardiovasculaires.

 

L'étude a regardé si un « réseau social » réduit était associé à des résultats de santé cardiovasculaires encore dégradés chez 13.463 patients atteints de cardiopathie ischémique, d'arythmie (rythme cardiaque anormal), d'insuffisance cardiaque ou de valvulopathie. Le soutien ou réseau social a été évalué en utilisant les données de statut marital, mode de vie, des résultats d'enquête sur le sentiment et la perception de solitude. L’analyse montre que :

 

  • se sentir seul est associé à de mauvais résultats chez tous les patients, indépendamment de leur type de maladie cardiaque pré-existante, et même après ajustement pour l'âge, le niveau d'éducation, d'autres maladies, l'indice de masse corporelle (IMC), le tabagisme et la consommation d'alcool ;
  • la solitude est associée à un risque de mortalité double chez les femmes et presque double chez les hommes ;
  • les hommes et les femmes qui se sentent seuls sont 3 fois plus susceptibles de déclarer des symptômes d'anxiété et de dépression, ainsi qu’une qualité de vie significativement réduite vs les participants qui n’éprouvent pas ce sentiment.

 

 

La solitude est un prédicteur fort de décès prématuré, de mauvaise santé mentale et de qualité de vie réduite chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires. Ainsi, les patients cardiaques ayant un faible soutien social peuvent avoir des problèmes de santé plus sévères, en raison d’un mode de vie moins sain, une observance moins régulière des traitements et une plus grande vulnérabilité au stress.

 

Alors que nous vivons à une époque où la solitude est plus présente, les professionnels de santé de proximité devraient en tenir compte lors de leurs visites au chevet du patient. Précisément, en matière cardiovasculaire, les lignes directrices européennes sur la prévention stipulent que les personnes isolées courent un risque accru de développer et de mourir prématurément de maladie coronarienne.

Les lignes directrices recommandent l'évaluation des facteurs de risque psychosociaux chez les patients atteints d'une maladie cardiovasculaire établie et chez ceux présentant un risque élevé.

Autres actualités sur le même thème