Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

RISQUE GÉNÉTIQUE de CANCER du SEIN : Nouvelles preuves en faveur de la mastectomie prophylactique

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 2 jours
British Journal of Cancer
L'étude confirme le bénéfice significatif de la mastectomie en termes de réduction d’incidence et de mortalité du cancer du sein chez les femmes porteuses de la variante génétique de risque, BRCA1 ou BRCA2 (Visuel Adobe Stock 473151723)

Cette équipe de cancérologues et chirurgiens de l’Université de Toronto confirme, dans le British Journal of Cancer, le bénéfice significatif de la mastectomie en termes de réduction d’incidence et de mortalité du cancer du sein chez les femmes porteuses de la variante génétique de risque, BRCA1 ou BRCA2 : chez ces femmes, cette chirurgie préventive permet de réduire considérablement le risque de diagnostic et de décès de ce cancer.

Les femmes qui héritent d’une variante BRCA1 ou BRCA2 ont un risque de 80 % de développer un cancer du sein au cours de leur vie.

De précédentes recherches ont ainsi montré qu'une chirurgie prophylactique réduit le risque de cancer du sein de 90 %. Si le recours à cette intervention est en augmentation, comme au Canada, où 30 % des femmes concernées optent pour cette chirurgie, de nombreuses femmes hésitent encore. L’auteur principal, Kelly Metcalfe, chercheur au Lawrence Bloomberg Faculty of Nursing et à la Familial Breast Cancer Research Unit de l’Hôpital de Toronto rappelle ainsi que « la décision de subir une mastectomie pour réduire ce risque génétique reste souvent difficile à prendre pour une femme, et qu’il est nécessaire d’apporter des preuves d’efficacité de cette intervention afin que ces patientes puissent prendre une décision éclairée ».

Prévenir le cancer du sein chez les femmes présentant ce profil de risque

L’étude a précisément évalué comment la mastectomie prophylactique affecte ces taux de risque, chez des femmes présentant une variante pathogène mais exemptes de diagnostic de cancer. L’équipe a ainsi suivi plus de 1.600 participantes porteuses d'une variante pathogène BRCA ½, de 9 pays différents et sur une période de 6 ans. L’analyse révèle, à la fin de l'essai, que :

 

  • 20 cas de cancer du sein et 2 décès ont été recensés dans le groupe d’intervention ;
  • 100 cas de cancer du sein et 7 décès dans le groupe témoin ;
  • la mastectomie prophylactique a réduit le risque de cancer du sein de 80 % ;
  • le risque de décès de cancer 15 ans après une mastectomie prophylactique reste inférieur à 1 %.

 

Ainsi, chez ces femmes à risque génétique très élevé, la mastectomie réduit considérablement le risque de développer un cancer du sein.

 

« À l'heure actuelle, nous disposons d'un bon dépistage du cancer du sein, avec si besoin la possibilité de l’examen par IRM du sein, de sorte que la chirurgie n'est proposée qu'à titre d'option et non de recommandation. Cependant, des recherches comme celle-ci qui doivent être poursuivies, pourraient à terme imposer de nouvelles lignes directrices ».

Plus sur le Blog Cancer
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème