Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ BUCCODENTAIRE : Une fenêtre sur la santé systémique

Actualité publiée il y a 1 semaine 4 jours 6 heures
The Journal of the American Dental Association
Ces dernières années de nombreuses recherches ont documenté différents liens entre la santé et -l’hygiène – buccodentaire et l’incidence de plusieurs maladies (Visuel Adobe Stock 117740612)

Ces dernières années de nombreuses recherches ont documenté différents liens entre la santé et -l’hygiène – buccodentaire et l’incidence de plusieurs maladies, dont des maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires. Cette étude menée par une équipe de la Tufts University School of Dental Medicine (Boston) et publiée dans le Journal of the American Dental Association confirme l’étendue de cette corrélation entre la santé buccodentaire -autodéclarée- et les résultats de santé.

 

Ainsi, les participants qui déclarent avoir une mauvaise santé buccodentaire sont aussi les plus susceptibles d'avoir des résultats de santé négatifs à long terme et « systémiques » à l’instar de ceux qui ont déjà reçu un diagnostic de maladie parodontale ou de maladie des gencives. Des données qui engagent le médecin généraliste à ne pas négliger la santé buccodentaire chez ses patients.

 

L’étude examine les comportements en matière de santé dentaire et dresse un tableau plus clair de la santé dentaire et de la mortalité à long terme, à partir de données autodéclarées de santé buccodentaire, recueillies à partir de questionnaires standards de surveillance des maladies parodontales, dans le cadre des cohortes Women’s Health Study et National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES). Ces données comprenaient des informations sur les maladies des gencives, les questions de santé buccodentaire, les maladies cardiovasculaires, le diabète et l'ostéoporose en autres. L’analyse a rapproché ces données des taux de survie au sein de différents groupes de participants et de différents facteurs de risque- ou de confusion possibles. L’analyse révèle :

 

  • une forte association entre des données d’hygiène et de santé buccodentaire autoévaluées négatives et les niveaux de comorbidités systémiques ;
  • cette association est similaire  celle retrouvée chez les patients ayant reçu un diagnostic de maladie parodontale ;
  • une fréquence insuffisante de consultations chez le dentiste ou l’utilisation peu fréquente du fil dentaire ou des brossettes est également associée à une augmentation de la mortalité toutes causes confondues.

 

Les professionnels de soins primaires devraient se préoccuper aussi des problèmes de santé bucco-dentaire des patients, en particulier lorsque l'accès aux soins dentaires est limité -comme pour les résidents d’EHPAD par exemple-.

En effet, l’étude, à travers 2 questions : « Au cours des 12 derniers mois, avez-vous consulté un dentiste ? » et « À quelle fréquence avez-vous vos consultations dentaires pour les examens et le nettoyage de routine ? » révèle que :

 

  • 45 % des participantes n'ont pas consulté de dentiste au cours de l’année écoulée

-avec des résultats en général médiocres, à la fois en matière de santé buccodentaire et globale.

 

En résumé, l’étude révèle qu’une mauvaise santé buccodentaire est associée à une mortalité prématurée plus élevée. Les médecins généralistes devraient donc vérifier « l’état dentaire » de leurs patients afin d’avoir une image plus complète de leur état de santé global.

« Pour la santé publique, nous devons aussi élargir l’accès aux soins buccodentaires »

Plus sur le Blog Médecin

Autres actualités sur le même thème