Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ PUBLIQUE : Quelles incitations efficaces pour un comportement de santé ?

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 5 heures
BMC Public Health
2 stratégies sont particulièrement favorables : réduire les efforts nécessaires à déployer pour opter pour l’alternative la plus saine et améliorer la transparence sur les bénéfices d’une telle option (Visuel Adobe stock 543279081)

Cette équipe de chercheurs en Santé publique porte sur le meilleur « coup de pouce » ou type d’incitation pour faire adopter, en population générale, des choix et des comportements plus sains et plus durables. L’enquête en ligne, dirigée à l’Université de Göttingen (Allemagne) analyse ainsi l’efficacité de 5 scenarii ou interventions à l’adoption de comportements plus sains en matière d’alimentation. L'analyse, publiée dans le BMC Public Health, conclut que 2 stratégies sont particulièrement favorables : réduire les efforts nécessaires à déployer par le public pour opter pour l’alternative la plus saine et améliorer la transparence sur les bénéfices d’une telle option.

 

On peut être incité à faire un choix par défaut : par exemple, plutôt que de proposer systématiquement sur la table du pain et du beurre dans un restaurant, il serait préférable que d’en apporter que sur demande active du client. Cette incitation peut être efficace, mais peut s’avérer impopulaire par rapport à d’autres stratégies.

 

L'étude : l’équipe a donc cherché à définir la meilleure stratégie d’incitation à faire « un choix de santé » à l’aide d’une enquête menée auprès de 451 répondants invités à se prononcer sur 5 scenarii « coup de pouce ». Pour chaque scénario, les participants devaient indiquer quel serait leur comportement, dans quelle mesure ils percevaient cette incitation comme une intrusion et dans quelle mesure ils trouvaient cette incitation efficace. Les participants ont ensuite répondu aux mêmes questions pour une variante de chaque scénario, mais dans laquelle un seul aspect avait été modifié, de manière à évaluer l’importance de cet aspect dans l’efficacité du scenario. L’analyse permet de mettre en avant certains modèles plus prometteurs que d’autres pour améliorer les comportements de santé :

 

  • réduire les efforts nécessaires pour adopter un comportement sain ;
  • accroître la transparence sur l’objectif de l’incitation, en mettant en avant les bénéfices de l’option ;
  • ces 2 principes apparaissent emporter une adhésion plus élevée que « l’option par défaut » vécue comme une forme d’interdiction et d’intrusion.

 

Sans proposer de « recettes » standards, cette recherche révèle combien

comprendre les motivations et les réponses du public est crucial

pour la mise en œuvre d’interventions de santé publique visant à optimiser les comportements de santé.

 

« Nous avons été surpris de constater que la situation personnelle des participants et le fait que leur propre comportement soit ciblé par l’incitation ont en fait peu d'effet sur leur adhésion. En revanche

la perception du respect du libre choix et de l’efficacité constitue une clé

du soutien du public et de son adhésion ».

Autres actualités sur le même thème