Vous recherchez une actualité
Actualités

SATISFACTION PROFESSIONNELLE : Quel bilan chez les médecins ?

Actualité publiée il y a 9 mois 3 jours 12 heures
Annals of Family Medicine
Dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre pratique de la médecine?

Les conséquences de l’insatisfaction professionnelle chez les médecins généralistes sont bien connues, en particulier sur la qualité des soins de santé apportés aux patients. Le bien-être au travail des médecins devrait donc être une préoccupation des décideurs tout autant que des médecins eux-mêmes. Cette large enquête, internationale, nous livre un bilan, dans 11 pays, de cette insatisfaction professionnelle mais aussi des caractéristiques organisationnelles et fonctionnelles associées à cette insatisfaction.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Il s’agit ici de l’analyse des données de l'Enquête internationale 2015 sur les politiques de santé menée par le Fonds du Commonwealth (Commonwealth Fund International Health Policy Survey of Primary Care Physicians) auprès de 12.049 médecins de soins primaires. L’insatisfaction au travail a été mesurée sur une échelle de Likert en 4 points à l’aide de la question suivante: « Dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre pratique de la médecine? ». L’analyse a pris en compte les différentes caractéristiques liées à l’organisation du système de santé et à l’exercice médical.

En France, la prévalence totale des médecins généralistes non-satisfaits atteint 33,8%

L’insatisfaction prédomine chez les généralistes d’âge moyen (âgés de 45 à 54 ans).

 

Un taux d’insatisfaction qui dépasse les 30% dans certains pays : l’analyse révèle en effet une grande variabilité dans les taux d’insatisfaction, de 8,1% (des médecins) en Norvège à 37,4% en Allemagne.

En France, la prévalence totale des médecins généralistes non-satisfaits atteint 33,8% (sur un échantillon de 500 médecins interrogés). Précisément,

  • 9,2% se déclarent tout à fait satisfait de leur pratique,
  • 57,1% satisfaits,
  • 24% plutôt pas satisfaits,
  • 9,8% pas du tout satisfaits.

L'insatisfaction est plus élevée chez les généralistes d'âge moyen et chez ceux qui exercent dans les grandes villes.

 

 

Quels facteurs ? Les principaux facteurs de mécontentement comprennent

  • une charge de travail hebdomadaire élevée : chez les médecins qui travaillent plus de 50 heures par semaine, le taux d’insatisfaction professionnelle est accru de 26% ;
  • les lourdes charges administratives (+55%)
  • le manque de temps et la difficulté de proposer un rendez-vous le jour même (83%) ;
  • la gestion des patients via les dossiers médicaux électroniques et la présence d'une assistante médicale sont associées à une moindre insatisfaction.

 

 

Quelles pistes d’amélioration ? La charge et le temps de travail apparaissent sans surprise comme les principales causes de l'insatisfaction professionnelle chez les généralistes. Les auteurs suggèrent que des changements organisationnels tels que les pratiques de groupe (Pôles, MSP…), l'emploi d’assistant(e)s et l'utilisation de dossiers médicaux électroniques intelligents pourraient permettre réduire ce fardeau. Le sentiment de charge de travail pourrait également être allégé en diversifiant les activités des généralistes et en améliorant le partage de l’information.

Autres actualités sur le même thème