Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SCLÉROSE en PLAQUES : Marcher pour récupérer de la rapidité d’esprit

Actualité publiée il y a 1 année 1 mois 3 jours
Multiple Sclerosis and Related Disorders
Cette étude met en avant les avantages cognitifs de l’exercice pour les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) (Visuel Adobe Stock 319021838).

Ce n’est pas la première étude à mettre en avant les avantages de l’exercice pour les patients atteints de sclérose en plaques (SEP). Cette équipe de neurologues de la Fondation Kessler (New Jersey) démontre qu’un programme à distance de marche aérobique permet de récupérer de la vitesse de traitement cognitif chez ces personnes atteintes de sclérose en plaques. Des résultats prometteurs, présentés dans la revue Multiple Sclerosis and Related Disorders qui soutiennent le lancement d'un essai contrôlé randomisé à grande échelle d'exercices aérobiques à distance chez ce groupe de patients.

 

L’étude pilote montre qu’un programme suivi à distance, de marche aérobique est une méthode à la fois réalisable, prometteuse et non médicamenteuse, permettant s’accroître la vitesse de traitement cognitif chez les patients atteints de SEP. L'équipe a suivi 25 personnes atteintes de SEP présélectionnées en raison de déficits de vitesse de traitement cognitif. 19 ont achevé l’étude. Les chercheurs ont utilisé le test Symbol Digit Modalities Test (SDMT), un test neuropsychologique standard, permettant d’évaluer la vitesse de traitement de l'information chez les personnes atteintes de SEP, et le California Verbal Learning Test (CVLT-II) un test également largement utilisé pour évaluer la capacité d'apprentissage verbal et la mémoire. Les évaluations ont été menées à l’inclusion et après 16 semaines de pratique.

 

Les participants ont ainsi été répartis pour suivre un programme de 16 semaines d'exercices de marche aérobique guidé à distance ou un programme d'étirements et de mouvements également dispensé à distance (témoins). Les participants ont également été équipés de trackers de fitness et bénéficiaient de consultations vidéo hebdomadaires avec un professionnel de l'exercice afin de vérifier la bonne observance du programme d'exercices suivi. L’expérience révèle que :

 

  • les participants du groupe d'intervention améliorent fortement leurs scores au test SDMT (vitesse de traitement cognitif) après la période d'étude de 16 semaines vs les participants témoins ;
  • le programme d’exercice aérobie a donc un impact positif sur la vitesse de traitement cognitif ;
  • par ailleurs le taux d'adhésion au programme d'exercices est élevé, avec une moyenne de 80 % des séances prescrites bien effectuées ;
  • enfin le programme redonne une autonomie aux patients atteints de SEP car il leur ouvre, grâce au mode de suivi à distance, un accès facile à ce type de soins.

 

Les programmes d'exercices dispensés à distance peuvent ainsi être tout aussi efficaces que les interventions en face face pour les patients atteints de SEP. Cette découverte est majeure compte-tenu de

l’affaiblissement considérable de la vitesse de traitement cognitif chez les patients atteints de SEP, intervenant chez plus de 70 % des patients.

Cette forme de déficience cognitive est associée à une qualité de vie réduite, à une augmentation du taux d’absence d’emploi et à une réduction des interactions sociales. Enfin, il n’existe pas de traitement réellement efficace contre la perte de cette fonction cognitive majeure.

 

Des applications cliniques sont proches, souligne l’auteur principal, le Dr Sandroff, chercheur en neuropsychologie et en neurosciences à la Fondation Kessler, car la marche aérobique est une activité praticable, accessible à tous et peu coûteuse, et qui conduit finalement à redonner une qualité de vie aux personnes touchées par la maladie.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème