Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉCHERESSE OCULAIRE : Perte de vision, perte de mobilité

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 1 jour
BMJ Open
Plus d’un tiers des personnes de plus de 65 ans sont atteintes de sécheresse oculaire (Visuel Fotolia 71364394)

Plus d’un tiers des personnes de plus de 65 ans sont atteintes de sécheresse oculaire. Pourtant la condition reste trop souvent négligée, rappelle cette équipe d’ophtalmologistes de l’Université de Southampton qui a évalué la qualité de vie des personnes affectées. Les résultats, publiés dans le BMJ Open, montrent que la maladie exerce des effets négatifs sur la vision bien sûr, mais réduit également fortement la capacité à effectuer certaines activités quotidiennes, la productivité au travail et globalement le bien-être et la qualité de vie.

 

La sécheresse oculaire est une affection courante qui peut affecter les personnes de tous âges, mais plus fréquente chez les femmes et les personnes âgées. Les symptômes comprennent une irritation et une rougeur des yeux, une vision floue et une sensation de granulosité ou de corps étranger dans l'œil. Plus d’un un tiers des plus de 65 ans en sont atteints, a minima, compte-tenu de l’absence de test de diagnostic établi et de consultation, dans de nombreux cas. Les causes invoquées sont des anomalies dans le liquide lacrymal ce qui entraîne des zones sèches au-dessus de la cornée, la couche externe transparente de l'œil. Dans les cas les plus sévères, la maladie peut causer une douleur oculaire invalidante et une sensibilité à la lumière. Le traitement implique souvent des prescriptions de larmes artificielles, de lubrifiants oculaires et de composés astringents.

Sécheresse oculaire, perte de vision et de mobilité, dépression

Les chercheurs explorent ici, pour la première fois, les effets de la sécheresse oculaire sur la qualité de vie, par l’intermédiaire d’une enquête en ligne, menée auprès d'un millier de patients atteints et d'un millier de témoins, exempts de la condition. La qualité de vie a été mesurée à l’aide du questionnaire EuroQol. L’analyse révèle montré qu'une proportion élevée de participants souffrant de sécheresse oculaire rencontrent également des problèmes de mobilité et éprouvent des difficultés dans leurs activités quotidiennes. Autre conclusion importante, la sécheresse oculaire est fréquemment associée à l’anxiété et à la dépression.

 

Perte de fonctionnement et risque de comorbidités : une sécheresse oculaire avec symptômes sévères retentit ainsi sur le fonctionnement quotidien, social et émotionnel ainsi que sur la productivité au travail, lorsque la personne est toujours active. L’auteur principal, le Dr Parwez Hossain, professeur agrégé en ophtalmologie à l'Université de Southampton, commente ces résultats : "Cette étude apporte des données utiles sur le fardeau de la sécheresse oculaire pour les patients, directement associé à la sévérité des symptômes". Ici, les participants atteints de sécheresse oculaire sont beaucoup plus susceptibles de souffrir d'autres comorbidités : 2 fois plus d'arthrite, de perte auditive ou de maladie du côlon irritable.

 

S’il s’agit d’une étude d’association qui ne démontre pas de relation de cause à effets, cependant elle suggère un impact considérable de la sécheresse oculaire sur la santé globale et la qualité de vie.

 

A noter enfin, l’analyse montre une association toute particulière de facteurs environnementaux comme la climatisation, le chauffage ou la pollution de l'air avec la sécheresse oculaire…

Autres actualités sur le même thème