Vous recherchez une actualité
Actualités

SOIN de PLAIES : Un nouveau test pour une meilleure gestion de l’exsudat

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 4 semaines
Journal of Wound Care Awards 2019
Ce projet primé va permettre une meilleure gestion de l’exsudat et le développement de pansements toujours plus efficaces.

Ces chercheurs de l'Université de Huddersfield (UK) font ici équipe avec des partenaires industriels, Perfectus Biomed et Essity pour développer un test d’efficacité de gestion de l’exsudat. L’équipe vient de remporter le prix de la meilleure recherche clinique décerné lors de l'édition 2019 du Journal of Wound Care Awards. Ce projet primé va permettre une meilleure gestion de l’exsudat et le développement de pansements toujours plus efficaces.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Développer une nouvelle méthode fiable permettant de tester la quantité d’exsudat libéré par la plaie, ce qui va permettre d'optimiser sa gestion, et le choix du pansement adapté, c’est l’objectif de cette recherche, menée par le Professeur Karen Ousey - qui dirige l’Institute of Skin Integrity and Infection Prévention- et du Dr Nikolaos Georgopoulos de l'Université de Huddersfield (UK). Le laboratoire Perfectus Biomed de Cheshire et la multinationale Essity (basée en Suède) sont associés à ce projet.

 

De nombreux pansements super-absorbants existent aujourd’hui sur le marché, mais il existe un besoin important de test validé pour évaluer leur efficacité réelle en pratique clinique, en fonction du volume d’exsudat libéré par la plaie. Le postulat de départ est donc que les médecins et les soignants choisissent souvent le dispositif de pansement en fonction de la plaie bien sûr, mais aussi de leur expérience, de leurs habitudes, à partir d’études de cas, mais sans disposer de données objectives sur le volume réel d’exsudat de la plaie.

 

Une méthode de test in vitro a donc été développée par l’équipe qui permet d’évaluer le niveau d’efficacité de gestion de l’exsudat par le dispositif de pansement dans le traitement d’une plaie exsudative. L’équipe espère que les industriels « de la cicatrisation » utiliseront aussi ce test pour la recherche et le développement de nouveaux produits mais aussi pour valider les dispositifs existants.

 

Cependant l’objectif est avant tout d’offrir aux cliniciens, médecins et infirmiers, une méthode validée qui permette de renforcer « leur confiance en les performances des dispositifs cliniques utilisés ».

Autres actualités sur le même thème