Vous recherchez une actualité
Actualités

SOIN des PLAIES : Des nanoparticules d'argent au chocolat

Actualité publiée il y a 2 années 6 mois 1 jour
University of South Australia

Le « chocolat », une véritable option dans la lutte contre l'infection ? Parmi les produits naturels documentés comme efficaces dans le traitement de plaies, il y a le miel, mais aussi le cacao, affirment ces chercheurs de l'Université d'Australie du Sud, qui l’envisagent en combinaison avec des ions et nanoparticules d’argent pour lutter contre les bactéries. Plus besoin de composés chimiques toxiques !

Hippocrate lui-même a cité l'utilisation de l'argent dans le soin des plaies, et aujourd'hui, l'activité antimicrobienne de l'argent sous sa forme nano-particulaire est bien démontrée et exploitée dans les dispositifs médicaux (cathéters et pansements). Mais ces scientifiques constatent que si les ions et nanoparticules d'argent (AgNPs) ont un mode d'action complexe contre les bactéries, ce qui rend difficile toute résistance bactérienne, la plupart des processus conventionnels utilisés pour synthétiser les AgNPs utilisent des composés chimiques dangereux : des produits chimiques toxiques qui non seulement tuent les bactéries, mais entraînent aussi des lésions sur les tissus sains. L'idée des chercheurs australiens est donc de remplacer ces composés chimiques toxiques par un agent bénéfique pour les tissus sains, ce qui pourrait faciliter encore plus la cicatrisation.


Le cacao, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, contient « justement » un agent réducteur puissant capable de synthétiser des nanoparticules d'argent : cet agent c'est l'acide oxalique. De plus, le cacao est utilisé depuis des siècles comme anti-inflammatoire, antidépresseur, anti-âge, aphrodisiaque, anti-ulcère, anti-cancer, stimulant immunitaire, antimicrobien, antioxydant et stimulant…L'objectif de l'équipe était de vérifier si l'extrait de cacao tel que trouvé dans le commerce commercialisé est capable de réduire le nitrate d'argent pour produire des AgNPs et fournir une alternative non toxique. Les chercheurs ont donc testé sa capacité à réduire le nitrate d'argent et pour synthétiser les nanoparticules d'argent.

Des nanoparticules d'argent au chocolat : l'étude confirme que le cacao peut être utilisé dans la synthèse des nanoparticules d'argent, grâce à son puissant agent réducteur, l'acide oxalique. Les chercheurs parviennent à l'aide d'extraits de cacao naturels à synthétiser les AgNPs et confirment leur effet antibactérien sur des pathogènes courants dont Escherichia coli, Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus aureus et Staphylococcus epidermidis, associés à toute une gamme de conditions de la gastro-entérite à la septicémie.

Ainsi, l'extrait de cacao peut être utilisé dans la synthèse des nanoparticules d'argent : « Les nanoparticules« chocolatées » synthétisées présentent des propriétés antibactériennes tout à fait compatibles avec les valeurs minimales de concentration inhibitrice rapportées pour les nanoparticules d'argent via d'autres voies de synthèse », affirme l'auteur principal, le Professeur Vasilev : « Cela signifie que nous trouvé une méthode alternative rapide, facile, écologique et reproductible pour la synthèse de nanoparticules d'argent. Une méthode qui ouvre des possibilités de recherches et d'applications dans le domaine de la nanotechnologie biomédicale ».

Les scientifiques testent si les propriétés antibactériennes des AgNPs peuvent être complétées par les capacités de cicatrisation du cacao pour développer de nouveaux dispositifs de pansement pour les plaies chroniques.

Chocolate- a sustainable silver lining in the fight against infection

Découvrez votre Nouvel espace Plaies- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


est partenaire de cet article

Autres actualités sur le même thème