Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL: Les enfants, c'est moins de sommeil pour la mère, pas pour le père !

Actualité publiée il y a 2 années 9 mois 1 semaine
American Academy of Neurology 2017 Annual Meeting

Vivre avec des enfants peut signifier une privation ou une insuffisance de sommeil pour les femmes, mais pas pour les hommes, révèle cette étude de la Georgia Southern University (Géorgie), présentée au Congrès annuel de l'American Academy of Neurology. Au point que pour les femmes, chaque enfant supplémentaire augmente le risque de privation de sommeil de près de 50% !

Contrairement aux hommes, pour les femmes, avoir des enfants, c'est aussi avoir moins de sommeil, un facteur d'épuisement déjà bien documenté chez les jeunes mamans, rappelle le Dr Kelly Sullivan, de la Georgia Southern University et membre de l'American Academy of Neurology. Son étude constate non seulement le manque de sommeil, mais une propension à la fatigue tout au long de la journée. Rappelons qu'un sommeil sain c'est 7 à 9 heures de sommeil par nuit.


L'analyse des données d'un sondage téléphonique portant sur 5.805 répondants, ayant renseigné leur durée quotidienne de sommeil et leurs niveaux de fatigue au cours des 30 derniers jours, a également pris en compte l'âge, la race, l'éducation, le statut matrimonial, le nombre d'enfants dans le ménage, le revenu, l'indice de masse corporelle, la pratique de l'exercice, l'emploi, et le ronflement comme facteur possible de la privation de sommeil. Parmi les 2.908 femmes âgées de 45 ans et moins dans l'étude, les chercheurs découvrent que le seul facteur significatif associé à la durée de sommeil est d'avoir des enfants à la maison, chaque enfant supplémentaire augmentant le risque de privation de sommeil de près de 50%.

-Chez les femmes de moins de 45 ans, 48% ​​de celles ayant des enfants déclarent dormir au moins 7 heures par nuit vs 62% des femmes sans enfants.

-Par ailleurs, l'exercice, le régime alimentaire et l'éducation apparaissent comme des facteurs indépendants de la durée de sommeil.

-Vivre avec des enfants est donc bien associé significativement au temps de sommeil des jeunes mères de famille, mais significativement aussi avec la prévalence de la fatigue chez ces femmes : avec des enfants, la fatigue se fait sentir 14 jours par mois, en moyenne, vs 11 jours pour les jeunes femmes sans enfants.

Le sommeil des hommes, mieux épargné : en effet, l'analyse révèle aussi qu'avoir des enfants n'est aucunement associé à la durée de sommeil des pères.

L'étude rappelle à la fois l'importance pour la santé d'un sommeil suffisant et de qualité mais appelle à la fois à de nouvelles interventions pour mieux préserver le sommeil des parents et incidemment appelle à nouveau les pères à une meilleure répartition de la parentalité au sein du couple.

Autres actualités sur le même thème