Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL : L’insomnie commence avec la disparition des rêves…

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 1 semaine
Annals of the New York Academy of Sciences
Une véritable « épidémie de privation de rêves »

Cet examen de la littérature sur les rêves et la qualité du sommeil, mené par un expert de l'Université d'Arizona (UA) parle d’une véritable « épidémie de privation de rêves ». Une conséquence ou une association ? La prévalence accrue de l’insomnie et de ses comorbidités, un danger pour la santé. Une recommandation ? Restaurer le rêve.

 

Cette analyse de la littérature publiée sur les causes, la prévalence, les conséquences de la perte des rêves est menée au Centre de médecine intégrative de l'UA, spécialisé dans le sommeil et les rêves. Selon l’auteur principal, le Rubin Naiman, cette « épidémie silencieuse de perte du rêve est à l'origine de nombreuses préoccupations de santé attribuées à la perte de sommeil ».

 

L’examen liste les différents facteurs qui favorisent la phase de sommeil REM (mouvement rapide des yeux) et la perte des rêves qui, normalement se produisent durant cette phase. Nous sommes privés de rêves car nous sommes privés de sommeil et vice versa, résume l’auteur. Parmi les principales conséquences documentées, il y a la dépression, l’anxiété, la somnolence bien sûr, bref des symptômes similaires à ceux de l’insomnie. Parmi les facteurs documentés, il y a la consommation de médicaments, et différents facteurs de comportement et de mode de vie.

C’est à lire dans les Annals of the New York Academy of Sciences.

Autres actualités sur le même thème