Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL : Qui en a le plus besoin, les hommes ou les femmes ?

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 2 semaines
Sleep

Etre le plus fatigué est un « sport » courant dans la plupart des couples. Les hommes et les femmes sont souvent en désaccord sur celui qui dort le plus et celui qui aurait besoin de plus de sommeil. Ainsi le sommeil est un indicateur de répartition des tâches au sein du couple, peut-être même un cheval de bataille féministe. Mais en réalité, homme ou femme, qui en a le plus besoin ? Le sexe lui-même est-il un déterminant signifiant ? Oui répond cet expert britannique du sommeil qui invoque un cerveau féminin plus sollicité par le multitâche et donc plus en besoin de récupération.


Le Dr Jim Horne, directeur du Sleep Research Center de l'Université de Loughborough, un expert du sommeil, et l'auteur d'une étude publiée dans la revue Sleep et d'un ouvrage du même titre, suggère qu'en fait les femmes ont besoin de fermer les yeux 20 minutes de plus que les hommes, en moyenne. Et ce besoin n'est pas lié aux activités physiques de la journée mais à une activité cérébrale nécessairement plus multitâche chez la femme. L'auteur rappelle qu'en effet, la fonction principale du sommeil est de permettre au cerveau de récupérer : pendant le sommeil profond, le cortex, la zone responsable de la mémoire, de la pensée et du langage... passe en mode de récupération. Or les femmes sont amenées effectuer des tâches multiples, parfois simultanément et en passant de l'une à l'autre avec flexibilité. Les femmes mobiliseraient donc, selon l'expert, plus leur cerveau que les hommes. Leur besoin de récupération serait donc plus important.

Mais certains hommes aussi ont besoin de plus de sommeil que la moyenne ! L'auteur donne l'exemple d'un homme qui effectue un travail complexe qui implique beaucoup de prise de décision et de réflexion. Ce sujet pourra aussi avoir besoin de plus de sommeil que la moyenne des hommes, mais probablement sans atteindre la moyenne des femmes !

Les femmes ont besoin de 20 minutes de plus : les cerveaux des femmes sont « câblés » différemment de ceux des hommes et de manière plus complexe, toujours en relation avec cette exigence multitâche, leur besoin de sommeil est donc plus élevé. Ainsi, ces différences dans le besoin de sommeil contribuent à expliquer aussi pourquoi, en moyenne, le cerveau d'un homme vieillit plus vite que celui d'une femme : une femme de 75 ans a un âge cérébral comparable à celui d'un homme de 70 ans, explique l'auteur ; Le fait que le cerveau d'une femme a tendance à prendre plus de temps pour récupérer peut expliquer cet écart moyen d'âge cérébral.

Le vrai problème des femmes est donc un besoin plus important de sommeil que les hommes, mais sans pouvoir l'obtenir, à la fois en raison des horaires de sommeil mais aussi en raison d'un sommeil plus léger, durant la grossesse, après la naissance des enfants ou à la ménopause. Enfin, le sommeil de la femme est plus souvent perturbé par son partenaire, que le contraire, en cas de « sommeil partagé ».

Une variabilité élevée des besoins de sommeil, selon les sujets, hommes ou femmes : Si 6 à 8 heures de sommeil par nuit sont recommandées chez l'adulte, les besoins individuels diffèrent et certaines personnes n'ont besoin que de 6 heures. La somnolence diurne est le premier signe d'une privation de sommeil. Enfin, les chiffres parlent d'eux-mêmes : 18% des femmes déclarent « mal dormir » au moins 5 nuits par semaine vs seulement 8% des hommes. L'anxiété est le premier facteur de troubles du sommeil chez les femmes.

Autres actualités sur le même thème