Vous recherchez une actualité
Actualités

SPIRITUALITÉ : Un contributeur de sagesse, un facteur de santé

Actualité publiée il y a 11 mois 20 heures 50 min
The Journal of Psychiatrics Research
La spiritualité est-elle associée de manière significative à la sagesse ? (Visuel Adobe Stock 209001618)

La sagesse suscite un intérêt croissant chez les chercheurs en tant que trait de personnalité biologique pertinent et facteur de bien-être physique et de santé mentale. De précédentes études ont caractérisé la sagesse à partir de 6 composantes majeures, aujourd’hui, cette équipe de l’Université de Californie - San Diego s’interroge sur la place de la spiritualité dans cette définition : en d‘autres termes, la spiritualité est-elle associée de manière forte à la sagesse ? De premiers éléments de réponse, présentés dans le Journal of Psychiatrics Research, suggèrent ainsi une affinité entre ces deux concepts.

 

1.786 participants âgés de 20 à 82 ans ont complété le San Diego Wisdom Scale un questionnaire de 24 items, et ont été évalués pour d’autres mesures validées de spiritualité / religiosité, bien-être, résilience, bonheur, dépression, anxiété, solitude et force du réseau social...L’analyse des données sur ces différents traits montre que la spiritualité pourrait être à la fois un facteur, un indicateur et une composante de la sagesse.

La spiritualité à la fois facteur, indicateur et contributeur de sagesse.

La spiritualité pourrait être la «7è composante » mais une composante mineure, en comparaison des 6 premières, le comportement prosocial (caractérisé par l’empathie, la compassion, l’altruisme et le sens de l'équité), la maîtrise émotionnelle, l'autoréflexion ou la perspicacité, l'acceptation de perspectives divergentes, la capacité de décision et la prise de décision sociale). En effet, soulignent les chercheurs à l’issue de leur analyse, « la spiritualité n’est pas aussi critique que les comportements prosociaux comme la compassion et l'empathie » dans la notion de sagesse.

 

L’auteur principal, le Dr Dilip V.Jeste, doyen du Center of Healthy Aging et professeur de psychiatrie et de neurosciences à l'UC San Diego School commente ces résultats : « Il y a toujours eu un débat sur la question de savoir si la spiritualité est un marqueur de la sagesse. Nos résultats montrent que la spiritualité est associée de manière significative à une meilleure santé mentale et à un meilleur bien-être et qu’elle peut contribuer à la sagesse globale d'un individu ».

 

Mais qu’est-ce qu’une composante de la sagesse ? C’est un trait de personnalité en corrélation avec le score global de sagesse, mais à des degrés divers, explique l’un des auteurs, le Dr Michael Thomas, professeur psychologie à la Colorado State University. « Par exemple, le score global de sagesse est beaucoup plus fortement associé avec le comportement prosocial qu'avec la spiritualité. Cependant, la spiritualité est un indicateur significatif de la sagesse ».

 

La spiritualité est positivement corrélée à l'âge, comme la sagesse : les personnes âgées ont tendance -et c’est le cas dans cette analyse-à être plus spirituelles. Les femmes obtiennent également des scores de spiritualité plus élevés que les hommes. La spiritualité n'exige pas la foi religieuse mais se caractérise par une connexion humble et forte à soi-même, ou aux autres ou à une entité transcendante. Cette connexion spirituelle participe (ici est associée) à la réduction du stress, à la paix de l’esprit, au bonheur de vivre et également à la santé. Se sentir connecté permet de se sentir moins seul.

 

Il sera intéressant, soulignent les chercheurs de préciser les effets de ces différentes composantes de la sagesse sur le bien-être et la santé, avec peut-être à la clé de nouvelles interventions qui permettraient d’améliorer le bien-être général et la qualité de vie.

Autres actualités sur le même thème