Vous recherchez une actualité
Actualités

STATINES et douleurs musculaires: Avec l'évolocumab, moins d'effets secondaires

Actualité publiée il y a 3 années 6 mois 2 semaines
JAMA

Le nouvel hypocholestérolémiant anti-PCSK9 évolocumab (Repatha®) confirme ici son efficacité chez les patients à risque cardiaque élevé, qui éprouvent des effets secondaires intolérables avec les statines : des douleurs musculaires présentes chez environ 75% des patients traités qui entraînent, dans certains cas l’arrêt pur et simple du traitement. Ce nouveau médicament décrit comme « révolutionnaire » dans le JAMA, serait tout aussi efficace mais sans entraîner ces effets secondaires des statines.

Les statines sont utilisées pour réduire les taux de cholestérol élevés, en inhibant la capacité du foie à produire le cholestérol, chez des patients suspectés d'être à risque élevé de maladie cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral. Les statines sont plébiscitées non seulement dans le traitement de l'hypercholestérolémie, envisagées par certaines études de manière élargie en traitement de prévention du risque cardiaque, évoquées aussi en prévention du cancer, des complications de la grippe et même de la maladie de Parkinson. Cependant, les statines ont un effet indésirable reconnu et très fréquent des statines, les graves douleurs musculaires, présentes chez environ 75% des patients. Et, dans certains cas, ces effets secondaires sont si gênants que le patient cesse de prendre le médicament.


Les chercheurs de l'Ecole de médecine Mount Sinai aux États-Unis et d'autres instituts de recherche, ont mené cette étude auprès de 492 participants sujets à ces problèmes musculaires avec plusieurs types de statines.

1. Les participants ont subi une période de sevrage de 4 semaines sans aucun médicament.

2. Les participants ont été répartis pour recevoir soit l'atorvastatine à faible dose (20mg) soit un placebo : 42,6% signalent des problèmes musculaires avec la prise de la statine. (Curieusement, environ un quart des participants sous placebo rapportent aussi des effets secondaires liés aux muscles…).

3. Ces participants (n=218) ayant éprouvé des problèmes musculaires avec les statines, ont ensuite été répartis pour recevoir, durant 24 semaines, 2 médicaments alternatifs aux statines, l'ézétimibe (oral) ou l'évolocumab (injectable).

L'essai montre que,

· dans l'ensemble, l'évolocumab est plus efficace (de 38%) à réduire le cholestérol.

· Aucune différence significative n'est constatée dans les symptômes musculaires associés à ces 2 médicaments : déclarent des effets secondaires musculaires,

· 29% des participants prenant l'ézétimibe,

· 21% des participants prenant évolocumab.

Ø Ainsi les patients présentant des effets indésirables musculaires liés aux statines ont aujourd'hui une alternative efficace de traitement, l'évolocumab. Pour les autres patients à niveaux élevés de cholestérol ou à risque cardiaque, les statines restent des médicaments très efficaces et relativement sûrs, et le traitement de première intention. Enfin, dernière précision, une préoccupation pratique avec l'évolocumab est son coût élevé : un traitement d'1 an coûte plus de 5.500 €.

N.B. L'étude a été financée par le Laboratoire Amgen, qui produit l'évolocumab

Autres actualités sur le même thème