Vous recherchez une actualité
Actualités

SUCRE: Pourquoi un gros repas peut déclencher une crise cardiaque

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 3 semaines
British Journal of Pharmacology

C’est la toute première étude à apporter une preuve directe de la relation entre glucose et contraction des vaisseaux sanguins : ainsi, une glycémie élevée -ou des niveaux de glucose élevés dans le sang- peut conduire aux complications cardiaques, infarctus du myocarde ou AVC. En pratique aussi, ces chercheurs de l'Université de Leicester font le lien, entre des apports alimentaires riches en sucre (ou un gros repas) et le risque d’événement cardiaque. A lire dans le British Journal of Pharmacology.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les vaisseaux sanguins se contractent et se détendent pour réguler la pression artérielle. En général, plus les vaisseaux sont contractés plus la pression artérielle est élevée. En utilisant des techniques d'électrophysiologie et d'électromyographie pour évaluer l'impact du glucose sur les myocytes artériels, les cellules qui composent le tissu des vaisseaux sanguins, l'équipe identifie un nouveau mécanisme qui contrôle le rétrécissement des vaisseaux sanguins. L'équipe constate que les vaisseaux sanguins se contractent plus fortement à des niveaux de glucose élevés qu'aux niveaux physiologiques normaux.


Les crises cardiaques sont déclenchées par le blocage d'une artère coronaire qui apporte le sang vers le muscle cardiaque. Des niveaux élevés de glucose au moment de ce blocage pourraient l'aggraver conduisant à un risque plus élevé de complications. Globalement, trop de sucre dans le sang modifie le comportement des vaisseaux sanguins qui se contractent plus que la normale ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle, ou réduit l'approvisionnement en sang des organes vitaux. Ce mécanisme est documenté ici sur des modèles animaux et in vitro sur des vaisseaux sanguins humains.

Le sucre entraîne une réponse contractile accrue : Les chercheurs tirent 3 conclusions importantes de leurs expériences :

· l'augmentation des niveaux de glucose nécessaire à déclencher cette réponse contractile peut être atteinte après seulement « un gros repas », et donc des sujets non diabétiques encourent aussi en cas d'effet hyperglycémiant un risque d'événement cardiaque,

· une famille de protéines de signalisation connue, les protéines kinase C, joue un rôle clé dans cette réponse contractile accrue,

· enfin, il est possible de rétablir le niveau normal de réponse contractile, et d'inverser les effets sur le cœur, avec des inhibiteurs de ces protéines.

Ces données montrent ainsi tout l'effet physiologique que le glucose peut exercer sur le fonctionnement du système cardiovasculaire. Elles suggèrent aussi la protéine kinase C comme une cible permettant de stopper la vasoconstriction ce qui ouvre une nouvelle option pour l'amélioration du traitement des patients dont la récupération post-crise cardiaque est compliquée par des niveaux de glucose élevés. Enfin alors qu'une étude récente de l'Université du Texas MD Anderson Cancer Center vient d'identifier un mécanisme par lequel le saccharose ou le fructose alimentaires affectent la croissance des tumeurs du sein et des métastases, ces nouvelles données mettent à nouveau en évidence les risques possibles pour la santé d'une consommation excessive d'aliments sucrés.

Autres actualités sur le même thème