Vous recherchez une actualité
Actualités

SYNDROME de FATIGUE CHRONIQUE: Pourquoi il faut éviter tout effort musculaire excessif

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 3 semaines
PLoS ONE

Cette étude américaine révèle que les symptômes du syndrome de fatigue chronique (SFC), un trouble "multisystème", complexe et invalidant, pourraient être liés à une tension légère à modérée des muscles et les nerfs. Ces conclusions, présentées dans la revue PLoS ONE, appellent à éviter tout effort musculaire inhabituel sous peine d’une « poussée » de symptômes dans les 24 heures.

L'étiologie du syndrome de fatigue chronique (SFC) ou encéphalomyélite myalgique, dont la prévalence est estimée à 1 à 2% en population générale soit 17 millions de personnes dans le monde, reste encore largement inconnue. Le SFC est une affection de longue durée mais il n'existe pas de traitement « radical » et le SFC reste considéré comme « indiagnostiquable ». Le SFC est pourtant responsable de symptômes handicapants, comme une fatigue sévère et persistante, une faiblesse musculaire, des douleurs et des troubles de la mémoire et du sommeil. Quelques études ont récemment évoqué un « épuisement neuro-immunitaire ».


Les chercheurs de l'Université d'Alabama à Birmingham et de la Johns Hopkins ont évalué 80 participants dont 60 diagnostiqués avec le SCF et 20 témoins sans CFS, pour leurs niveaux de fatigue, de douleur, et la sévérités des autres symptômes courants de la maladie, comme les vertiges, les troubles de la concentration, les maux de tête, chaque 5 mn et durant 15 minutes au total, alors que les participants, allongés sur le dos sur une table d'examen, subissaient une élévation de la jambe droite de manière à ressentir une légère pression musculaire et nerveuse. Les participants ont été contactés 24 heures plus tard et ont rapporté à nouveau leurs symptômes. Les participants atteints de SFC ayant subi cette tension musculaire et nerveuse à la jambe rapportent :

· une augmentation significative de la douleur et des difficultés de concentration pendant l'expérience

· et à 24 heures, une plus forte intensité ou un pic de symptômes du SFC.

Des résultats qui contribuent à expliquer que la pratique de certains types d'exercice et les activités de la vie quotidienne peuvent déclencher des crises ou des pics de symptômes de fatigue chronique, expliquent les chercheurs. Des implications pratiques aussi, avec une mesure simple, éviter toute fatigue musculaire excessive pour éviter les pics de symptômes.

Autres actualités sur le même thème