Vous recherchez une actualité
Actualités

SYNDROME MÉTABOLIQUE : Une polypilule pour un polysyndrome

Actualité publiée il y a 3 mois 3 jours 23 heures
AHA Scientific Sessions 2020 et NEJM
Une polypilule comprenant à la fois des statines, des médicaments antihypertenseurs et de l'aspirine pourrait-elle suffire à réduire le risque de maladie cardiovasculaire chez les personnes atteintes de syndrome métabolique ? (Visuel Adobe Stock 389571314)

Une polypilule ou pilule combinée (quotidienne) comprenant à la fois des statines, des médicaments antihypertenseurs et de l'aspirine pourrait-elle suffire à réduire le risque de maladie cardiovasculaire chez les personnes atteintes de syndrome métabolique ? Cette étude apporte la preuve de concept d’efficacité d’un tel médicament, avec ou sans aspirine intégrée. Ces travaux, présentés lors de la dernière Réunion scientifique de l’American Heart association (AHA)  et publiés dans le New England Journal of Medicine (NEJM) apportent l’espoir de pouvoir prévenir, à l’aide d’une seule pilule quotidienne, l’incidence croissante des maladies et événements cardiaques chez un groupe croissant de patients à risque élevé.

 

Car, actuellement, le syndrome métabolique touche environ 25% de la population mondiale. C’est une condition désormais reconnue comme pathologique par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce syndrome est défini comme un groupe d'affections qui surviennent ensemble et qui augmentent le risque de maladie cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et de diabète. Ces conditions comprennent l'hypertension artérielle, l'hyperglycémie, l'excès de graisse abdominale et des taux de cholestérol et/ou de triglycérides anormaux. Le risque de développer un syndrome métabolique est plus élevé chez les patients physiquement inactifs ou fumeurs. Les patients atteints de syndrome métabolique sont 2 fois plus susceptibles de mourir de maladie coronarienne et 3 fois plus susceptibles de subir une crise cardiaque ou un AVC.

Une pilule quotidienne combinant des médicaments contre la pression artérielle et le cholestérol ?

L'essai international Polycap (TIPS) -3 montre que cette « polypill » avec ou sans l’ajout d'une dose quotidienne d'aspirine permet de réduire les événements de maladie cardiovasculaire chez 5.700 personnes à risque élevé de maladie cardiaque, âgés en moyenne de 64 ans et à 47% des hommes, ce candidat tout en un ou thérapie combinée à dose fixe combine des médicaments hypocholestérolémiants et antihypertenseurs. Les chercheurs ont évalué ses effets sur l’incidence d’événements cardiovasculaires tels que crise cardiaque, l’accident vasculaire cérébral (AVC) et le décès cardiovasculaire, administré seul ou avec de l'aspirine. Les chercheurs ont également évalué les effets de l'aspirine seule.

Les participants ont été assignés au hasard à

  1. 75 mg par jour d'aspirine ;
  2. Une polypill quotidienne combinant un traitement hypocholestérolémiant et antihypertenseur (aténolol 100 mg, ramipril 10 mg, hydrochlorothiazide 25 mg et simvastatine 40 mg) ;
  3. la polypill + 75 mg d'aspirine par jour ;
  4. 5.000 UI de vitamine D par jour ;

chaque intervention comprenait un groupe témoin qui recevait un placebo correspondant.

 

Après un suivi de près de 5 ans, l'analyse révèle que :

  • la polypill réduit les maladies cardiovasculaires de 21% ;
  • l'aspirine seule réduit de 14% la mortalité cardiovasculaire, les crises cardiaques ou les AVC ;
  • la combinaison polypill + aspirine réduit les maladies cardiovasculaires de 31%.

 

Une telle polypill + aspirine se révèle ainsi efficace en prévention primaire pour les patients à risque intermédiaire de maladie cardiaque, conclut l’équipe de recherche de la McMaster University School of Médecine (Toronto). « Il s'agit d'une stratégie rentable qui pourrait aider à atteindre les objectifs mondiaux de réduction des maladies cardiovasculaires de 30% d'ici 2030 ».

Autres actualités sur le même thème