Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIAQUE, le lien négligé entre le sucre des boissons et les lipides sanguins

Actualité publiée il y a 9 mois 1 semaine 1 jour
JAHA
Les sucres ajoutés augmentent aussi le risque de maladie cardiovasculaire

La consommation régulière de boissons avec sucres ajoutés est liée à un déséquilibre lipidique et donc à un risque accru de maladie cardiovasculaire, confirme cette étude de l'Université Tufts de Boston. Consommer ne serait-ce que l’équivalent d’une canette par jour entraîne une réduction des niveaux de « bon » cholestérol mais une augmentation des triglycérides. Deux marqueurs bien connus de risque cardiovasculaire, rappellent ces cardiologues qui publient dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

 

De précédentes études ont démontré que les sucres ajoutés augmentent le risque de maladie cardiovasculaire. Les boissons telles que les sodas, les boissons pour sportifs et les boissons aromatisées aux fruits sont la principale source de sucres ajoutés dans le régime alimentaire occidental. Il a été également démontré que la graisse autour des organes abdominaux augmente le plus chez les personnes qui consomment des boissons sucrées sur une base quotidienne. Cette consommation est donc associée à un changement défavorable à long terme de l'adiposité viscérale indépendante de la prise de poids, mais facteur incontesté de risque cardio-métabolique.

Les boissons sucrées ont bien d’autres effets que la prise de poids

 

« Depuis un certain temps, nous savons que les boissons sucrées peuvent avoir un effet négatif sur la santé, mais pour la plupart des gens, elles ne contribuent qu'à la prise de poids », remarque l’auteur principal, le Dr Eduardo Sanchez de l'American Heart Association : « Les boissons sucrées ont également un impact sur le cholestérol sanguin et le risque de maladie cardiaque ».

 

Une raison de plus pour réduire sa consommation de boissons sucrées : les chercheurs ont émis l'hypothèse que la dyslipidémie, un déséquilibre du cholestérol et des triglycérides dans le sang, pourrait être une voie par laquelle les boissons sucrées peuvent augmenter le risque de maladie cardiovasculaire. Afin de préciser l'association entre les boissons sucrées et les niveaux de triglycérides et de cholestérol, les chercheurs analysé les données de 5.924 participants à la Framingham Heart Study, suivis pendant une moyenne de 12 ans entre 1991 et 2014. L’analyse constate que :

  • la consommation régulière de boissons sucrées (plus de l’équivalent d’une canette/jour) est associée à une incidence accrue de 53% de triglycérides élevés et une incidence accrue de 98% de niveaux insuffisants de « bon » cholestérol (HDL) vs moins d'une canette/mois ;
  • la consommation régulière de boissons sucrées hypocaloriques ne semble pas être associée à un risque accru de dyslipidémie ;
  • la consommation régulière de jus de fruits 100% n'est pas associée à des changements du cholestérol ou à une dyslipidémie.

 

 

Eliminer ou à défaut réduire sa consommation de boissons sucrées peut être une stratégie pour contrôler ses taux de triglycérides et de cholestérol HDL à des niveaux sains et réduire son risque cardiovasculaire.

 

Et si cette étude n’identifie pas d’effets sur les lipides sanguins de la consommation de boissons sucrées hypocaloriques, celle-ci pourrait tout de même impacter d'autres facteurs de risque, écrivent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème