Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC sans FUMÉE: Gingivites, staphylocoques et infections opportunistes

Actualité publiée il y a 3 années 1 mois 3 semaines
Applied and Environmental Microbiology

Les produits du tabac sans fumée représentent aujourd’hui moins de 0,5% des ventes de produits du tabac. Cependant, ces produits restent une option pour certains fumeurs qui veulent arrêter. Tabac à priser (snus), tabac à chiquer, ou en poudre à sucer, ces différents modes de consommation du tabac sans fumée ont aussi leurs dangers pour la santé : gingivite et autres problèmes de santé bucco-dentaire, niveaux de nicotine et d’agents cancérigènes encore plus élevés que dans la cigarette et enfin, avec cette nouvelle étude présentée dans la revue Applied and Environmental Microbiology, des staphylocoques de la pire espèce déjà documentés pour causer une infection des valves cardiaques.

 

Plusieurs espèces de bactéries sont ainsi identifiées par cette équipe du Centre national de la recherche toxicologique de l'US Food and Drug Administration (FDA), parmi lesquelles,

· Bacillus licheniformis et Bacillus pumilus connus comme responsables d'inflammation des poumons et d'infections opportunistes,

 

· d'autres espèces de Bacillus identifiées comme responsables d'épidémies de diarrhée et de vomissements,

 

· Stapphylococccus epidermidis (Visuel ci-contre) et des souches de Staphylococcus hominis qui réduisent les nitrates en nitrites, ce qui peut conduire à la formation de carcinogènes…

 

 

Le risque microbien est lié à la présence de ces produits dans la bouche en contact étroit avec les muqueuses, pendant de longues périodes de temps, afin de permettre à la nicotine de passer dans la circulation sanguine. C'est donc l'occasion d'une exposition prolongée aux bactéries présentes dans le produit. La gingivite et les autres problèmes de santé bucco-dentaire fréquemment associés à la consommation de ces produits du tabac sans fumée accroît encore le risque d'infection bactérienne en facilitant l'entrée des bactéries dans la circulation sanguine. Ainsi, certaines des bactéries identifiées sont capables de causer une infection des valves cardiaques.

 

Ces données constituent une base de référence microbiologique pour les produits du tabac sans fumée et vont permettre aux autorités sanitaires américaines de travailler à de nouvelles décisions réglementaires.

 

Autres actualités sur le même thème