Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME : Votre smartphone sait si vous fumez et peut vous aider à arrêter

Actualité publiée il y a 3 mois 4 semaines 20 heures
Aging
Une application mobile gratuite, « Gero Healthspan », qui nécessite un accès à quelques données de santé (dont le nombre de pas effectués chaque jour), permet de surveiller en temps réel les changements dans le « bio-âge » en réponse à ces interventions axées sur le mode de vie.

L’accélération du vieillissement provoquée par le tabagisme peut être détectée grâce à l'analyse des signaux d'activité physique recueillis à partir de dispositifs portables. Un nouvel algorithme basé sur l’intelligence artificielle (IA) permet en effet d’associer à différents modèles de changements d'activité, l'âge biologique d'une personne. Au-delà, cette étude démontre que l'accélération du vieillissement liée au tabagisme revient à la normale après l'abandon du tabac : un processus qui peut donc désormais être suivi via son mobile.

 

Le tabagisme est l'un des principaux facteurs de raccourcissement de la durée de la vie. Il conduit au vieillissement accéléré et au décès prématuré. Cesser de fumer augmente la durée de vie et diminue l'âge biologique, tel que mesuré par la méthylation de l'ADN. Cependant, de nombreux fumeurs ont du mal à arrêter de fumer. Ces scientifiques de Gero LLC (Russie) et du Roswell Park Cancer Institute (Buffalo) documentent un moyen de suivre en temps réel l'effet de rajeunissement de l'abandon du tabac, via le mobile et l'analyse de données physiques en temps réel.

 

Suivre les effets positifs associés à de profonds changements du mode de vie, comme l’arrêt du tabac : il s’agit bien ici d’un biomarqueur de l’âge biologique, dérivé de l'activité physique et d’un moyen pratique et peu coûteux de suivre le retour à la normale de l'âge biologique après l’arrêt du tabac. Une application mobile gratuite, « Gero Healthspan », qui nécessite un accès à quelques données de santé (dont le nombre de pas effectués chaque jour), permet de surveiller en temps réel les changements dans le « bio-âge » en réponse à ces interventions axées sur le mode de vie. Elle peut donc être utile en cas d’arrêt du tabac, mais également de changement de régime alimentaire, de reprise d’une activité physique ou encore de supplémentation.  

 

Pour développer cette app. les scientifiques ont appliqué des outils d'apprentissage automatique à l'analyse de 108.112 profils de patients ayant participé à la National Health and Nutrition Examination Survey et la UK Biobank. Ces grandes bases de données contiennent des enregistrements d'activité fournis par des dispositifs portables ainsi que des informations sur la santé et le mode de vie, combinés à des enregistrements de décès jusqu'à 9 ans après le suivi de l'activité.

 

Mobilité et durée de vie, 2 mesures étroitement associées : il s’avère que les schémas de mobilité et d’activité sont directement liés à de multiples aspects de la santé et, en particulier à des signatures du processus de vieillissement. Du modèle d’activité des participants, les scientifiques ont pu en effet « extraire » une mesure de l’âge biologique, puis ont pu démontrer sa forte association avec la durée de vie restante, les risques de morbidité et de mortalité.

Cette recherche très prometteuse ouvre la possibilité d’évaluer l’état de santé des personnes via des appareils portables. L’application ici mise en valeur est de permettre à un fumeur de voir en temps réel les bénéfices de l’arrêt du tabac sur son âge biologique et donc son espérance de vie.

 

De quoi motiver, stimuler, et soutenir le processus de sevrage tabagique.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages