Vous recherchez une actualité
Actualités

TÉLÉMEDECINE et SOIN de PLAIES : Satisfaction des patients en post-op

Actualité publiée il y a 2 semaines 1 jour 2 heures
Journal of Vascular Surgery
L’étude confirme que la télémédecine pourrait améliorer la qualité des soins postopératoires ainsi que de la qualité de vie des patients plus éloignés des centres hospitaliers.

Les chercheurs de l’Université de Virginie constatent que la télémédecine augmente la satisfaction des patients à l'égard des soins de plaies, en post-opératoire, et la qualité de vie auto-déclarée. Des résultats, présentés dans les Annals of Vascular Surgery, qui viennent confirmer ceux de précédentes études suggérant toute la valeur ajoutée du suivi à distance, dans les soins spécialisés et pour les patients des communautés rurales et des déserts médicaux.

 

Une valeur ajoutée en regard de la prévalence croissante des pathologies cardiovasculaires et de la nécessité de visites de suivi médical régulières dans les semaines qui suivent une chirurgie cardiovasculaire ou toute chirurgie entraînant un soin de plaie post-op. L’étude confirme que la télémédecine pourrait améliorer la qualité des soins postopératoires ainsi que de la qualité de vie des patients plus éloignés des centres hospitaliers. Car, avec la télémédecine, un médecin ou un professionnel de santé peut évaluer à distance les symptômes de ses patients, l'évolution de sa plaie, répondre à ses questions, et prescrire si nécessaire de nouveaux médicaments.

 

L’étude a suivi 30 participants en post-chirurgie vasculaire. Dans chaque cas, le chirurgien avait pratiqué une incision dans l'aine du patient pour accéder aux artères à reconstruire ou à réparer. L'étude a suivi la cicatrisation des plaies post-op.

  • 16 patients étaient équipés de tablettes « Enform » avec application de télémédecine facilitant la communication avec les infirmières qui géraient leurs soins de plaies. Dans le cadre d'une trousse de surveillance à domicile, les patients ont également reçu des thermomètres, des brassards de tensiomètre, une balance et des dispositifs permettant de mesurer les niveaux de saturation en oxygène du sang. Chaque jour, après la sortie de l’hôpital, les patients devaient se peser, prendre leur température, leur pouls et leur pression artérielle ainsi que leur taux d'oxygène dans le sang. Les patients ont enfin répondu à un questionnaire sur le bien-être et le suivi des symptômes comprenant des questions portant sur l’évaluation de la douleur, de la qualité de vie et du bien-être émotionnel. Ces données, ainsi que des photos des plaies prises par les patients avec l'application, ont été mises à la disposition de l'équipe de soins. Les professionnels se connectaient quotidiennement à la plateforme de télémédecine pour prendre connaissance des données soumises par leurs patients. Des alertes étaient également programmées pour les informer en cas d’anomalies telles que des pics de tension artérielle et/ou de température. Sur la base de ces données, les soignants répondaient aux questions des patients sur les symptômes ou le soin des plaies, adressaient une prescription, organisaient un rendez-vous avec le médecin, bref adaptaient le plan de soins du patient.
  • 14 autres participants ont été affectés traitement standard, sans équipement de télésurveillance, tablette ou application de télémédecine.

 

 

Un bilan positif à 1 mois, en faveur de la télémédecine : à 30 jours, les chercheurs ont fait le bilan et comparé les résultats des 2 groupes. L’analyse constate :

  • des taux de réadmission à l’hôpital et d’infection des plaies similaires entre les 2 groupes : les chercheurs attribuent ce résultat à la petite taille de l'échantillon ;
  • les patients du groupe de télémédecine ont obtenu de meilleurs résultats en termes de fonction physique, santé mentale et de fonctionnement quotidien ou autonomie ;
  • l’utilisation de l'application est jugée intuitive par les participants : 91% des patients lui attribuent un score de satisfaction de 4 ou 5 sur 5 ;
  • 9 patients sur 10 jugent que l'application permet d’améliorer la qualité des soins de plaie reçus ;
  • les scores de qualité de vie des patients en télémédecine augmentent de façon plus spectaculaire entre le début et la fin de l'étude.

 

 

Les chercheurs imaginent qu'un jour, les patients pourront télécharger une application pour téléphone mobile offrant ces services de télémédecine et accéder ainsi aux mêmes soins que les patients qui ont un accès plus immédiat au médecin.


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre