Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

TESTOSTÉRONE : Un marqueur de santé cardiovasculaire chez les hommes ?

Actualité publiée il y a 1 mois 15 heures 57 min
Annals of Internal Medicine
Un faible taux de testostérone chez les hommes est en effet associé à un risque plus élevé de décès (Visuel Adobe Stock 398010125)

La testostérone apparaît comme un marqueur de santé signifiant chez les hommes, avec cette étude menée par une équipe de l’University of Western Australia : la recherche, publiée dans les Annals of Internal Medicine, révèle qu’un faible taux de testostérone chez les hommes est en effet associé à un risque plus élevé de décès. C’est la première démonstration d’une association entre niveaux de testostérone chez les hommes et mortalité prématurée.

 

L’étude est une revue systématique et une méta-analyse de 11 recherches déjà publiées sur le sujet, portant sur plus de 24.000 participants. L’objectif était de clarifier les associations entre les hormones sexuelles et le risque de mortalité et de maladies cardiovasculaires chez les hommes, au cours du vieillissement. Les concentrations totales de testostérone des participants ont été mesurées par spectrométrie de masse, avec un suivi d'au moins 5 ans et ont été rapprochées des risques d'événements cardiovasculaires, de décès de cause cardiovasculaire et toutes causes confondues. Cette analyse révèle que :

 

  • seuls les hommes ayant de faibles concentrations totales de testostérone présentent des risques plus élevés de mortalité toutes causes confondues ;
  • les hommes ayant une concentration de testostérone inférieure à 7,4 nmol/L présentent un risque plus élevé de mortalité toutes causes confondues ;
  • les hommes ayant une concentration de testostérone inférieure à 5,3 nmol/L présentent un risque accru de décès cardiovasculaire.

 

Pris ensemble, ces résultats éclairent l’influence des hormones sexuelles sur les principaux résultats de santé chez les hommes, en particulier au cours du vieillissement.

 

De prochaines recherches devraient préciser la prise en compte éventuelle des taux de testostérone, chez les hommes, dans les évaluations cliniques de santé.   


Autres actualités sur le même thème