Vous recherchez une actualité
Actualités

TOC : Des cannabinoïdes pour les soulager ?

Actualité publiée il y a 4 mois 4 semaines 1 jour
Cannabis and Cannabinoid Research
Les auteurs suggèrent que le développement de médicaments à base de cannabinoïdes pourraient être opportun pour parvenir à mieux traiter les TOC.

Le système endocannabinoïde de l'organisme, en raison de son rôle essentiel dans la régulation de la signalisation des neurotransmetteurs, est une cible attrayante pour le développement de médicaments contre les troubles associés à l'anxiété, au stress et aux comportements répétitifs, tels que les troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Cet article de synthèse présenté dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research, nous offre un aperçu de ce système complexe, des cannabinoïdes endogènes et exogènes ainsi qu’une synthèse des résultats d'études animales et d'essais sur l'homme menés à ce jour sur le sujet. Les auteurs suggèrent que le développement de médicaments à base de cannabinoïdes pourraient être opportun pour un traitement plus efficace des TOC.

 

Les chercheurs de l’université Columbia et du Weill Cornell Medical College, (New York) présentent des preuves du lien entre le système endocannabinoïde et la pathologie des TOC. Ils explorent également la possibilité de cibler ce système endocannabinoïde pour soulager les symptômes du TOC ainsi que ceux des troubles anxieux ou de l’impulsivité. Ils nous livrent un vaste aperçu des cannabinoïdes fabriqués par le corps, ainsi que des cannabinoïdes exogènes, dont les phytocannabinoïdes présents dans la plante de cannabis ou encore des cannabinoïdes purifiés et synthétiques.

 

Un développement pharmaceutique à base de cannabinoïdes se justifie dans le traitement du TOC

Prises ensemble, les preuves de la littérature suggèrent que le système endocannabinoïde joue un rôle clé dans les symptômes du TOC et pourrait être une cible prometteuse pour le développement de nouveaux médicaments. Ainsi, sur la base des données existantes d'études animales démontrant des effets anxiolytiques et anti-compulsifs de certains agents cannabinoïdes et des données préliminaires d'essais cliniques chez l'Homme, les auteurs suggèrent qu'un développement pharmaceutique est prometteur et opportun : les agents cannabinoïdes à tester et la manière de mesurer leurs effets feront partie des questions importantes à prendre en compte lors de la conception de futures études.

 

Plus largement, il existerait également une place pour les médicaments à base de cannabinoïdes en psychiatrie : l’analyse des preuves publiées suggère en effet que le système endocannabinoïde est aussi un régulateur clé de l'émotivité.

Autres actualités sur le même thème