Actualités

TRAUMA CÉRÉBRAL : Le test sanguin qui prédit l’invalidité

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 6 jours
The Lancet Neurology
Le test démontre cette capacité prédictive avec une grande précision pour les 6 mois qui suivent la blessure (Visuel Adobe Stock 171229859)

Ce test sanguin précoce, développé à l’Université du Michigan promet de prédire l’invalidité ou le décès, en cas de lésion cérébrale traumatique. Résultat remarquable, documenté dans le Lancet Neurology, le test démontre cette capacité prédictive avec une grande précision, durant les 6 mois qui suivent la blessure.

 

Il existe plusieurs tests sanguins effectués le jour d'une lésion cérébrale traumatique qui peuvent prédire quels sont les patients susceptibles de survivre avec une invalidité grave ou un risque de décès, mais plus rares sont les tests qui apportent ces mêmes résultats plusieurs mois après la lésion. Ces mêmes tests vont également permettre d'évaluer la réponse de patients, lors d'essais cliniques, à de nouvelles thérapeutiques.

 

L’étude : les chercheurs du Michigan avec leurs collègues de l'Université de Californie à San Francisco et de l'Université de Pennsylvanie ont analysé les tests sanguins du jour de la blessure de près de 1.700 patients victimes d’un traumatisme cérébral sévère. Ils identifient 2 biomarqueurs protéiques, GFAP et UCH-L1, dont des niveaux plus élevés sont associés à des blessures graves ou au décès. Il s'agit de la première étude à identifier ces

2 biomarqueurs en lien avec la gravité de la lésion cérébrale :

 

  • vs une valeur dans le 20e centile inférieur, une valeur de GFAP dans le 20e centile supérieur est associée à un risque de décès 23 fois plus élevé au cours des 6 mois qui suivent le traumatisme ;
  • vs une valeur dans le 20e centile inférieur, une valeur de UCH-L1 dans le 20e centile supérieur est associée à un risque de décès 63 fois plus élevé au cours des 6 mois qui suivent le traumatisme.

 

Une prédiction précoce, précise et sur plusieurs mois : ces données vont aider les cliniciens à évaluer la gravité d'une lésion cérébrale et indiquer la meilleure façon de conseiller les membres de la famille sur les soins à prodiguer à leurs proches atteints de lésion cérébrale. Cela va aider aussi à apprécier les résultats des essais de thérapies pour les traumatismes cérébraux.

 

  • Les tests sanguins basés sur la mesure des marqueurs GFAP et de l'UCH-L1 sont actuellement autorisés -par l’Agence américaine FDA- pour la prise de décision de faire effectuer un tomodensitogramme en cas de lésion cérébrale traumatique. Ainsi, ces tests sanguins sont à la fois diagnostiques et pronostiques, faciles à administrer, sûrs et peu coûteux.

 

D’autres recherches sont en cours pour développer des tests permettant de prédire un délai de rétablissement. « Dans le cadre de cet essai clinique, ces biomarqueurs seront utilisés comme méthode objective pour sélectionner les bons participants pour surveiller la réponse individuelle des patients à de nouvelles thérapeutiques prometteuses ».

Plus sur le Blog Diagnostic

Autres actualités sur le même thème