Vous recherchez une actualité
Actualités

Trop de GLUTEN durant la GROSSESSE et risque de diabète chez l’enfant

Actualité publiée il y a 1 année 2 semaines 5 jours
BMJ
 Cependant les médecins, les chercheurs et les patientes « doivent être conscients que la consommation de trop grandes quantités de gluten peut augmenter le risque de diabète de type 1 pour l'enfant ».

En dépit de leurs conclusions présentées dans le British Medical Journal (BMJ) ces chercheurs précisent qu’il serait prématuré de modifier les recommandations nutritionnelles sur la consommation de gluten pendant la grossesse. Cependant les médecins, les chercheurs et les patientes « doivent être conscients que la consommation de trop grandes quantités de gluten peut augmenter le risque de diabète de type 1 pour l'enfant ».

 

Le gluten est un nom générique pour les protéines présentes dans le blé, le seigle et l’orge, et on pense qu’il affecte le développement du diabète de type 1. Des études menées chez l'animal, montrent qu’un régime sans gluten pendant la grossesse peut presque complètement prévenir le diabète de type 1 chez la progéniture, mais jusque-là aucune étude n'avait encore été menée chez la femme enceinte.

 

L’équipe de l'Institut Bartholin au Danemark a donc regardé si la consommation de gluten pendant la grossesse était associée au risque de diabète de type 1 chez l'enfant, à partir des données de 63.529 femmes enceintes participant à une cohorte nationale danoise entre 1996 et 2002. Les participantes ont renseigné leur régime alimentaire par questionnaire de fréquence alimentaire à la 25ème semaine de grossesse et des données de diabète de type 1 chez les enfants ont été recherchées dans le Registre danois du diabète. Cette large étude montre que :

  • la consommation moyenne de s’élève en moyenne à 13 g / jour, allant de moins de 7 g / jour à plus de 20 g / jour,
  • 247 cas de diabète de type 1 (un taux de 0,37%) chez les enfants des participantes ont été identifiés au cours du suivi,
  • après prise en compte des facteurs de confusion possibles potentiellement (âge de la mère, poids et IMC, apport énergétique total et tabagisme pendant la grossesse), le risque de diabète de type 1 chez l'enfant s’avère associé de manière dose-dépendante à la consommation quotidienne de gluten.
  • Ainsi, les enfants de mères ayant la plus forte consommation de gluten (>20 g / jour) vs les enfants de mères ayant la plus faible consommation de gluten (<7 g / jour) ont un risque multiplié par 2 de développer un diabète de type 1 durant la période de suivi de 15 ans.

 

 

Certes, c’est la constatation d’une association, et non d’une relation de cause à effet, donc il n’est pas possible de tirer des conclusions définitives. Cependant, cette étude de grande qualité menée sur un large échantillon confirme chez l’Homme, des résultats déjà observé chez l’animal. Si les mécanismes sous-jacents de cette association restent à préciser, ils pourraient inclure une inflammation accrue ou une augmentation de la perméabilité intestinale favorables au développement du diabète de type 1.

 

Si l’étude apporte donc une indication aux cliniciens et à leurs patientes, d'autres preuves seront nécessaires avant de modifier les recommandations alimentaires destinées aux femmes enceintes.

Autres actualités sur le même thème