Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

TUBERCULOSE : Le risque de cancers menace aussi

Actualité publiée il y a 2 semaines 1 jour 2 heures
ECCMID 2024
La tuberculose ou l'infection tuberculeuse par la bactérie Mycobacterium tuberculosis, vient d’être associée à un risque accru de divers cancers (Visuel Adobe Stock 112984573)

La tuberculose ou l'infection tuberculeuse par la bactérie Mycobacterium tuberculosis, vient d’être associée à un risque accru de divers cancers par cette équipe de pneumologues de l’Ilsan Hospital, (Goyang) et de l’Université Hanyang (Séoul, Corée du Sud). Ces scientifiques, qui présentent leurs conclusions lors de l’European Congress of Clinical Microbiology and Infectious Diseases (ECCMID 2024), alertent avec cette incidence des cancers accrue de 80 % chez les patients tuberculeux et appellent à leur détection chez ce groupe de patients.

 

Cette étude observationnelle représentative en population générale révèle l’association entre la tuberculose (TB) et le cancer, chez les patients atteints ou ceux avec antécédent de TB. Ce groupe de population semble en effet plus vulnérable de nombreux types de cancers, dont les cancers du poumon, du sang, gynécologiques et colorectaux.

 

Les auteurs rappellent que si guérir complètement de la TB est possible, des complications peuvent survenir au niveau de divers organes, en raison de dommages structurels ou vasculaires, d'anomalies métaboliques et de la réponse inflammatoire de l'hôte. La recherche révèle que ces complications peuvent inclure un risque accru de cancer, qui pourrait s’expliquer par des dommages aux tissus et à l'ADN, et/ou par l'interruption des processus normaux de réparation des gènes et des facteurs de croissance présents dans le sang.

Tuberculose et incidence accrue de divers cancers

L’étude examine rétrospectivement les données de la base nationale de l’Assurance maladie de Corée du Sud entre 2010 et 2017. Les patients atteints de tuberculose ont été définis comme ceux ayant reçu le diagnostic (donnée entrée dans le système) ou traités avec 2 médicaments antituberculeux au moins, pendant plus de 28 jours. Un groupe témoin a été sélectionné au hasard en population générale, selon un rapport de 1 : 5 et apparié aux groupe atteint de TB, en fonction du sexe, de l'âge, du niveau de revenu, de la résidence et de l'année d'indexation. L'analyse finale a inclus un total de 72.542 patients atteints de TB et 72.542 témoins appariés, tous âgés en moyenne de 62 ans. Les participants ont été suivis pendant 5 ans et demi. L’analyse révèle que :

 

  • l’incidence du cancer était significativement plus élevée chez les patients tuberculeux : 80 % plus élevée pour tous les cancers confondus ;
  • 3,6 fois plus élevée pour le cancer du poumon,
  • 2,4 fois plus élevée pour les cancers du sang (hématologiques),
  • 2,2 fois plus élevée pour le cancer gynécologique,
  • 57 % plus élevée pour le cancer colorectal,
  • 56 % plus élevée pour le cancer de la thyroïde,
  • 55 % plus élevée pour le cancer de l’œsophage et de l’estomac ;
  • après ajustement avec les principaux facteurs de confusion, dont le tabagisme actuel (qui induit un risque de cancer accru de 40 % par rapport aux non-fumeurs), la consommation excessive d'alcool (risque accru de 15 % par rapport à une consommation régulière d'alcool), les maladies hépatiques chroniques (risque accru de 42 %) et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) (risque accru de 8 %), ces risques de cancers chez les patients atteints de TB restent plus élevés vs en population générale.

 « La tuberculose est un facteur de risque indépendant de cancer,

non seulement du cancer du poumon, mais également de nombreux autres cancers localisés, après ajustement avec les facteurs de confusion ».

 

Des résultats, on l’aura compris, qui justifient un dépistage du cancer chez les patients atteints de tuberculose.


Plus sur le Blog Cancer

Autres actualités sur le même thème