Actualités

Un PRÉSERVATIF qui ne demande qu’à être utilisé ?

Actualité publiée il y a 11 mois 3 semaines 1 jour
Journal of Sex Research
Le caractère érotogène de ce préservatif lancé dès 2011 dans certains pays, suffit bien à encourager son l'utilisation (Visuel Adobe Stock 289424110)

Le caractère érotogène de ce préservatif lancé dès 2011 dans certains pays, suffit bien à encourager son l'utilisation, confirme cette étude de chercheurs de l'Ohio State University. Les chercheurs comparent la perception du préservatif « CSD500 » conçu pour augmenter le plaisir sexuel avec celle des préservatifs standards. La conclusion confirme l'allégation : le CSD500 a le potentiel d'augmenter les rapports sexuels protégés et de réduire les infections sexuellement transmissibles tout en garantissant à ses usagers, un plaisir décuplé.

 

Si l'usage du préservatif peut, chez certains hommes, entrainer des difficultés ou des troubles de l'érection, quelques études ont cependant montré que les hommes qui signalent cette dysfonction érectile associée à l’usage du préservatif, rencontrent en fait des difficultés d'érection plus généralisées. Ce nouveau dispositif prend le contrepied de cette image contraignante, et revendique même un avantage qui incite à son utilisation : il a été développé pour augmenter le plaisir, grâce à un gel conçu pour améliorer la fermeté, la taille et la durée de l'érection.

Testé ici par essai randomisé et contrôlé vs des préservatifs standard,

le CSD500 est gratifié par ses usagers comme permettant plus de plaisir, une meilleure acceptabilité, une plus grande facilité d’utilisation, et une sensation plus naturelle. 16% des partenaires interrogés indiquent même que…

« les rapports sexuels avec le CSD500 sont beaucoup plus agréables que les rapports sexuels sans préservatif ».

Le préservatif pourrait constituer un nouvel outil puissant pour prévenir à la fois la propagation des IST et les grossesses non désirées, relève l'auteur principal, Maria Gallo de l'Ohio State's College of Public Health. C’est ce que conclut aussi l’essai mené auprès de 500 couples hétérosexuels qui rapportent ici, à plusieurs points de l’étude, des niveaux élevés de satisfaction et de plaisir sexuels tels que mesurés sur une échelle en 7 points.

 

Fabriqué par Futura Medical, le CSD500, est approuvé depuis plusieurs années dans de nombreux pays européens et est vendu aux Pays-Bas et en Belgique. Plus récemment, son utilisation a été approuvée en Arabie saoudite et aux Émirats Arabes Unis. Son concept est de surmonter les obstacles à l'utilisation du préservatif, ce qui présente d’énormes avantages au sein de certains groupes plus vulnérables.

 

L'une des limites de l'étude est que les couples savaient quel préservatif ils utilisaient, une décision prise dans le but de créer une expérience aussi fidèle que possible à la vraie vie.

Autres actualités sur le même thème